L’entrepreneur boulimique
devenu empereur  de la table

Olivier Bertrand est devenu l’entrepreneur emblématique du monde de la restauration. Âgé de 47 ans seulement, il est déjà propriétaire de la chaîne « Au Bureau », « Café Leffe » (entre autres), mais aussi de plusieurs établissements parisiens de renom comme le salon de thé Angelina par exemple (les touristes s’y pressent rue de Rivoli pour consommer son succulent chocolat chaud à base de cacao du Niger, du Ghana et de Côte d’Ivoire). En décembre dernier, il rachetait le groupe des Frères Blancs (qui compte plusieurs adresses connues, comme le Pied de Cochon, le Flora Danica sur les Champs Élysée…) avant de s’attaquer aux 400 restaurants Quick de France qu’il compte transformer en Burger King grâce au contrat de master-franchisé qu’il a pris soin de négocier en amont.

L’opération Burger King
le quitte ou double du siècle

L’opération est déjà vue par les spécialistes comme le prochain quitte ou double du siècle. Les chiffres n’ont pas été révélés, mais Quick subirait des dettes de plusieurs centaines de millions d’euros. Ses franchisés sont horrifiés de la nouvelle, car ils devront investir chacun plus de 200 000 euros pour reconvertir leur restaurant. Enfin, qu’en sera-t-il à terme de la notoriété de Burger King alors que celle-ci repose essentiellement sur l’effet nouveauté et la rareté de ses restaurants sur le sol français ?
Il n’empêche, par cette ambition, Olivier Bertrand est celui qui s’attaque de front au géant Mc Donald’s. Va-t-il réussir son coup dans de telles conditions ? « La transformation du réseau Quick ne sera pas simple, mais Olivier Bertrand a recruté le meilleur pro pour réussir », souligne Denis Hennequin, ancien PDG de Mc Donald’s Europe, dans une interview donnée pour Les Échos Week-End. Le pro en question est en fait Jérôme Tafani, ancien directeur financier de Mc Donald’s. « Il saura remobiliser les franchisés Quick et débrouiller les aspects les plus délicats de l’opération », renchérit Denis Hennequin. La réussite se joue rarement seul. Olivier Bertrand a su s’entourer des meilleurs pour relever ce nouveau défi.

BurgerKing crédit Groupe Bertand
BurgerKing crédit Groupe Bertand

Un homme intuitif
formé sur le terrain

Lui-même se décrit comme très intuitif « ça tient sûrement de mon cursus », aime-t-il souligner. Car le roi de la restauration française est un enfant du terrain. Mal à l’aise dans sa scolarité, il arrête l’école avant même de passer le Bac et commence sa vie professionnelle en tant que salarié dans l’entreprise de son père, spécialisée dans la distribution de boissons. Il est également équipier dans l’un des restaurants Free Time, célèbre chaîne de burgers dans les années 80. Après son service militaire, il est embauché dans une banque dans laquelle il reste 3 années avant de faire le grand saut. Il s’endette alors et monte son propre restaurant à Paris : la Botte d’Italie.

Plus qu’une restaurateur, un entrepreneur

Plus qu’au métier de restaurateur, cette expérience le forge au métier d’entrepreneur. « On paye les charges sur 24 heures, mais on encaisse du chiffre d’affaires sur deux fois deux heures », constate-t-il. C’est en à parant à cette contrainte que sa réussite se construit. Il élargit ses horaires d’ouverture en instaurant le concept d’happy hour dans son établissement. Il reste ouvert tard le soir et noue des partenariats avec des marques comme MCM, Eurosport, Radio Latina, et ouvre des établissements sous leur nom. « Ils faisaient notre pub et nous envoyaient des clients jusque très tard dans la soirée, explique Olivier Bertrand. Les animateurs des radios faisaient leurs émissions dans nos restos. Je crois que ce succès a été la rampe de lancement. »  Aujourd’hui, Olivier Bertrand est à la tête d’un groupe de plus de 70 millions d’euros de chiffre d’affaires. Discret, simple, très peu médiatisé, il préfère se réfugier en Sologne pour ses week-ends en famille « Après l’euphorie de la semaine, j’ai besoin de cet équilibre, affirme-t-il. La reconnexion est parfois difficile le dimanche soir ! »  Affaire à suivre pour la stratégie Burger King et pour Olivier Bertrand.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Le Groupe Bertrand  n°2
de la restauration en France

Le Groupe Bertrand , réalise un chiffre d’affaires de 1.6 milliard d’euros avec 26000 collaborateurs
Restauration traditionnelle : La Gare, L’Ile, l’O, Volfoni, Les Deux Stations, Auteuil

Luxe : Angelina, Brasserie Lipp, Arcady’s
Concessions : Château de Versailles, Musée Picasso, Atelier Renault, Cité des Sciences, Printemps Haussmann, Jardin d’Acclimatation…
Réseaux : Au Bureau, Café Leffe
Restauration rapide : master franchise BURGER KING®
Hôtellerie de Luxe : Le Saint-James Paris et Le Relais Christine  4* Luxe à St Germain des Prés.
La distribution de boissons à destination de plus de 3000 cafés, hôtels, restaurants pour 3 000 références de CHR, chaînes de restauration, comités d’entreprise, collectivités locales et clientèle B to B.