Publicité
Publicité

Les 10 plus grands fortunés de France

Xavier Niel crédit Wikipedia.org

Le dernier classement des plus grandes fortunes de France en 2015 réalisé par le Challenge et l’Observatoire des Inégalités montre que le patrimoine professionnel des 500 personnalités les plus fortunées s’élève à 460 milliards d’euros, soit 18 % de plus qu’en 2014. Focus sur les 10 Français - autant d'héritiers que bâtisseurs - de ce palmarès et sur ce qui a fait leur fortune dans le luxe, l'alcool, les médias, l'aéronautique, le téléphone, la distribution...

10ème, Xavier Niel

Xavier Niel lance sa première entreprise à l’âge de 17 ans dans le secteur du minitel rose ! 30 ans plus tard, il est le patron hyper médiatique de Free et investisseur dans de nombreuses startups des télécoms, des médias (Le Monde, Atlantico…) et des nouvelles technologies. Il lance le plus grand incubateur d’Europe, la Halle Freyssinet, et crée l’école d’informatique 42  gratuite,  qui accueille des élèves sans condition de diplôme pour une pédagogie « peer-to-peer », une réussite qu’il va renouveler dans la Silicon Valley cette année. Son patrimoine personnel est estimé à 7.8 milliards d’euros.
Lecture associée Xavier Niel, sa vision de l’entrepreneuriat et ses conseils pour réussir

PUBLICITE

9ème, Vincent Bolloré

Après une brillante première expérience professionnelle dès l’âge de 18 ans au sein de la Banque de l’Union Européenne Industrielle et Financière, Vincent Bolloré décide, avec l’aide de son frère, de redresser l’entreprise familiale de papèterie qui rencontre de grandes difficultés. C’est alors que débute l’aventure entrepreneuriale de l’homme d’affaires, aujourd’hui président directeur général du groupe Bolloré, présent à l’international dans l’énergie, l’agriculture, le transport et logistique, le fret maritime, les véhicules électriques, (Blue Solutions), la publicité (Havas) et les médias (Direct Matin, institut de sondage CSA, 1er actionnaire de Vivendi, Canal+…). Le patrimoine de Vincent Bolloré, appelé « le petit prince de la finance » est estimé à 11.1 milliards d’euros.

Vincent Bolloré, Président du Conseil de Surveillance de Canal + crédit frenchweb.fr

Vincent Bolloré, Président du Conseil de Surveillance de Canal + crédit frenchweb.fr

8ème, François Pinault

En 1962, François Pinault se lance dans les affaires en rachetant la petite scierie de son beau-père qu’il transforme en société spécialisée dans le négoce du bois et des matériaux de construction qui cumule les  succès. Il construit sa fortune en rachetant des entreprises en dépôt de bilan pour le franc symbolique à la barre des tribunaux de commerce, et au début des années 90 devient célèbre avec les acquisitions successives de Conforama, Printemps, La Redoute et la Fnac, prenant alors le nom de Pinault-Printemps-Redoute (PPR), devenu Kering en 2013, qui réussit sa mutation vers le Luxe (Gucci, Yves Saint-Laurent, Boucheron, Balenciaga, Alexander McQueen… et le Sport and lifestyle (Puma…) L’homme est également propriétaire du magazine Le Point et de la maison de vente aux enchères Christie’s. En 2001, il transmet les rênes à son fils François-Henri, pour se consacrer à sa passion, l’art contemporain, dont il  possède une collection évaluée plus d’1,4 milliard de dollars. Son patrimoine professionnel est estimé à 12.7 milliards d’euros.
Lecture associée François Pinault : la réussite sans diplôme
7-francois-pinault[1]
7ème, Gérard et Alain Wertheimer

PUBLICITE

La famille Wertheimer est une famille d’industriels alsaciens très actifs dans le monde des affaires depuis le début du 20e siècle, a notamment investi dès 1898 dans les cosmétiques Bourjois ou encore dans la fabrication du célèbre Numéro 5 de Chanel en 1924. Aujourd’hui, les deux frères de la lignée et petits-fils de l’associé de Coco Chanel sont propriétaires de Chanel SA, de Bourjois (qu’ils ont fini par revendre), des éditions de la Martinière ou encore de la marque de maillots de bain Eres. Leur patrimoine professionnel est estimé à 16.5 milliards d’euros.

6ème, Patrick Drahi

Patrick Drahi, polytechnicien et diplômé de l’école nationale supérieure des télécommunications, est un homme d’affaires franco-israélien. Il fait fortune en France et à l’étranger grâce la technique du LBO, qui consiste à s’endetter pour acheter une entreprise, à la restructurer pour en majorer les profits, et rembourser les emprunts avec sa propre trésorerie. Il mise tout sur les télécoms en investissant massivement dans le secteur du câble dont il devient en 2003 propriétaire de près de 99 % du réseau français. Président fondateur d’Altice, principal actionnaire de l’opérateur SFR, de l’opérateur israélien Hot, de Portugal Telecom ou encore d’Orange Dominicana, il reprend aussi au côté de Bruno Ledoux Libération, rachète le groupe belge Roularta (L’Express, L’Expansion, Studio Ciné live, Lire, Mieux vivre votre argent, Classica et Pianiste), et le NextRadioTV, (01net, BFM Business, Groupe Test, RMC.  Son patrimoine professionnel est estimé à 16.7 milliards d’euros.

 Patrick Drahi crédit letemps.ch

Patrick Drahi crédit letemps.ch

5ème, Serge Dassault

Serge Dassault, polytechnicien, diplômé de l’école d’ingénieur Sup’Aéro, commence sa carrière au sein de la Générale Aéronautique de son père (Marcel Dassault), en tant qu’ingénieur au bureau d’études. Il a l’idée de créer un département spécialisé en électronique intégrée, qui va devenir la Société Électronique Marcel Dassault qu’il préside. Il reprend toute la Générale Aéronautique après le décès de son père. Serge Dassault est très investi politiquement. Sénateur et ancien maire de Corbeil-Essonne, il est aussi propriétaire de la Socpresse (Le Figaro, Figaro Magazine, Madame Figaro) devenue Dassault media (Groupe Figaro). Son patrimoine professionnel est estimé à 17.5 milliards d’euros.

4ème, Gérard Mulliez

L’empire Mulliez démarre avec Louis et Marguerite Mulliez, industriels originaires de Roubaix spécialisés dans le textile dès le milieu du 20e siècle. L’un de leurs 11 enfants, Gérard Mulliez, après un voyage aux Etats Unis ouvre un premier magasin Auchan.  Il fait appel à sa famille pour financer sa croissance, regroupée dans l’« l’Association familiale Mulliez » (AFM), appelée « groupe Mulliez », qui explore toutes les niches de la distribution (Décathlon, Leroy Merlin, Kiabi, Norauto, Boulanger, Saint Maclou, 3 Suisses,  Flunch, Alinéa, GrosBill, Pimkie ). Son patrimoine professionnel est estimé à 23 milliards d’euros.

Gerard-Mulliez crédit Groupe Auchan

Gerard-Mulliez crédit Groupe Auchan

3ème, familles Dumas, Puech

Trois familles – Dumas, Guerrand et Puech – héritières de la Maison de luxe Hermès se partagent 62,95 % du capital de l’entreprise  fondée par Thierry Hermès en 1837 dans la fabrication et la vente de produits de luxe. En 1964, Jean-Louis Dumas, fils de Robert Dumas et de Jacqueline Hermès (descendante du fondateur), rejoint le groupe de luxe. Il y est nommé administrateur général en 1971. Bertrand Puech, petit-fils de Thierry Hermès,  a occupé différents postes clés au sein de la Maison. Après le décès de Jean Louis Dumas en 2010, sa famille et la famille Puech détiennent un patrimoine professionnel évalué à 24.1 milliards d’euros.
Lecture associée Les meilleures citations sur l’argent

2ème, Liliane Bettencourt

On ne présente pas l’héritière d’Eugène Schueller, le fondateur de L’Oréal, veuve de l’ancien ministre André Bettencourt, qui a défrayé la chronique judiciaire ces derniers mois.  Aux côtés de Nestlé, autre actionnaire de L’Oréal,  elle est la première actionnaire du groupe et d’après le magazine Forbes, la femme la plus fortunée du monde. Mise sous tutelle en 2011, sa fortune est gérée par la holding de patrimoine Téthys. Son patrimoine professionnel est estimé à 30.9 milliards d’euros.

1er, Bernard Arnault

Bernard Arnault, diplômé de l’École Centrale et de Polytechnique, descendant d’une famille de militaires alsaciens propriétaires d’une entreprise de travaux publics, il commence son aventure entrepreneuriale en 1971 au sein de l’entreprise familiale, il convainc son père de vendre ses activités pour se reconvertir dans la promotion immobilière des appartements de tourisme. En 1984, il rachète la Financière Agache et  prend la direction du groupe Boussac (Christian Dior, Le Bon Marché, Conforama et Peaudouce). Il restructure et revend certaines marques, et  devient PDG de Christian Dior. Après le krach de 1987, il  acquiert LVMH, fusion de Moët Hennessy (Champagne Moët & Chandon, Ruinart, Mercier, Canard-Duchêne, cognac Hennessy) et  du groupe Louis Vuitton (Givenchy, Champagne Veuve Clicquot Ponsardin), auquel après des décennies d’acquisitions, il rajoute un florilège de marques (Christian Lacroix, Céline, Berluti, Kenzo, Guerlain, Loewe, Marc Jacobs, Sephora, Fendi, La Samaritaine,  Château d’Yquem…), mais aussi le journal économique, Les Échos, devenant l’homme le plus fortuné de France avec un patrimoine professionnel estimé à 34.6 milliards d’euros.
Lecture associée  Gagner plus d’argent : 36 erreurs à éliminer d’urgence

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x