Publicité
Publicité

5 idées pour augmenter votre chance de réussite 

Le bon endroit au bon moment, la bonne rencontre, le bon timing... Pour certains, la chance est une question de hasard, pour d’autres elle se crée en déployant des actions, des savoir-être et en adoptant un état d’esprit propice. Certaines mentionnent même la chance dans leur CV en guise de soft-skill. Alors, comment fabriquer votre propre chance, du moins développer votre potentiel chance et attirer toutes les opportunités dont vous rêvez, voici quelques savoir-être fondamentaux.

Attirer la chance : d’abord un état d’esprit 

Cet état d’esprit est un mélange de confiance dans le futur. C’est évident, plus vous vous montrez optimiste,  plus vous attirez les autres. Au lieu de broyer du noir, faites envie et pas pitié. Si vous agissez en toute confiance, si vous faites preuve d’audace, vous osez plus, et de plus en plus, et ainsi augmentez  vos probabilités de tomber juste. Cela va aussi avec la ténacité, quand les événements ne se déroulent pas comme vous voulez, continuer, insister, et arrive un moment où tout se passe bien comme si la roue avait tourné. Cela va de soi, le stress et l’anxiété sont des vrais ennemis.

PUBLICITE

Ce que disent et font tous les chanceux

Les chanceux racontent souvent qu’ils ont rencontré la bonne personne au bon moment. Cependant, combien « d’autres » ont-ils croisés sur leur route sans même se poser la question d’une éventuelle opportunité, combien de portes restées fermées pour une ouverte ? La chance ne serait-elle pas question de réseau, de multiplicité des rencontres jusqu’à vivre celle qui sera finalement décisive ? Alors, dans cette optique, la première étape est peut-être simplement de sortir… de votre zone de confort, et plus concrètement dans les lieux qui correspondent à vos aspirations. Sortez et présentez-vous aux réseaux dans lesquels vous pourrez « fabriquer votre chance », allez au-devant de vos ambitions, multipliez les possibilités… Tous les chanceux vous le diront : la chance ne se construit pas tout seul chez soi !

Bienveillant, à l’écoute et communicant, le début de la chance

Le chanceux est souvent curieux des autres, à l’écoute, bienveillant, et de fait devient d’abord une chance pour les autres. Et lorsqu’il aspire lui-même à quelque chose, ses pairs apprécient évidemment de l’aider en retour. Les opportunités se présentent plus facilement lorsque vous êtes entouré de personnes qui vous apprécient. Dans le même esprit, des facultés de communication sont aussi importantes que la bienveillance et l’écoute. Qui peut vous proposer une solution – et surtout la bonne – si vous ne savez pas exprimer vos besoins de manière claire ?

PUBLICITE

Vous entourer de chanceux pour attirer la chance 

Dans la perspective de la chance qui se fabrique à partir d’un réseau solide et sincère, vous devez savoir vous entourer de bonnes personnes. Le bienveillant comme le positif vous  entraînent dans une dynamique de confiance en soi propice à la chance quand le toxique vous tire vers le bas. Cette capacité à reconnaître les personnalités porteuses de chance nécessite de travailler un minimum votre intuition, votre faculté à lire le langage non verbal des autres, et à savoir dire non aux personnes négatives.

Avoir une vision pour la reconnaître quand elle se présente

Enfin, pour avoir de la chance, encore faut-il avoir une vision précise de vos objectifs. Un personne ou un événement sera providentiel s’il répond à des aspirations claires et identifiées. Une proposition de travail impromptue, par exemple, peut s’avérer un non-événement ou une véritable chance à saisir ou encore une simple proposition à laquelle vous ne donnerez pas suite selon les ambitions que vous nourrissez.

Devenir chanceux, une nouvelle soft-skill à travailler

Finalement, attirer la chance ne tiendrait pas du hasard mais bel et bien d’un état d’esprit à acquérir et à travailler. La connexion avec les autres est l’élément essentiel, avec aussi une grande disponibilité mentale, pour finalement être prêt à saisir cette proposition inattendue qui peut bouleverser votre vie, savoir profiter de « votre » chance lorsqu’elle se présente. La chance deviendrait aussi une mode, une tendance, il est de bon ton de revendiquer sa propre propension à l’attirer pour se vendre dans un CV, au point de se demander si  être et devenir chanceux n’est pas une nouvelle soft-skill à travailler !

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x