Le flair est aussi une affaire d’odorat

Tout d’abord, le flair est une affaire physique : avoir du nez est particulièrement en lien avec l’odorat. Les deux facteurs d’attraction physique entre deux individus, selon une étude sérieuse, sont la qualité de la peau et l’odeur des personnes. L’androsténol de l’homme est attirant pour une femme. La peau dégage également une odeur… « L’amour, c’est d’abord aimer follement l’odeur de l’autre. » Pascal Quignard
A contrario, le stress, la peur ont une odeur désagréable : la transpiration … Wen Li, chercheur en psychologie a également montré la corrélation inverse : lorsque vous ressentez une émotion négative, vous avez l’impression que les odeurs qui vous entourent sont désagréables. Ces mêmes odeurs que vous jugeriez « neutres » dans un contexte différent.
L’odorat vous protège des nourritures dangeureuses : vous sentez les aliments avant de les manger. Il vous permet de discerner le danger, la bonne affaire de l’arnaque… Les animaux donnent l’exemple : les chiens se reniflent, si je puis me permettre… Les personnes malades ont une odeur particulière qui sert d’élément de diagnostic en médecine chinoise. Une goût âcre sur la langue n’a pas la même signification que le sucré. Des chercheurs sérieux travaillent en Israël sur l’utilisation de l’odorat des chiens pour détecter le cancer. La biologie nous indique sans doute que la personne avec un bon flair a également un bon odorat… Cultiver le flair peut par exemple s’appuyer sur un travail de discernement des différentes situations et odeurs associées. Cependant…
Lecture recommandée Le secret de votre style de communication

L’odorat en perdition dans nos sociétés

Vous lisez facilement un bon journal, un livre sur une tablette ou un ordinateur. Vous savourez aussi la bonne odeur d’un livre, du papier, du cuir de la reliure, le numérique les fait disparaître. La clé USB sent encore moins fort que le CD et surtout que le vinyle. Le mouvement était déjà bien entamé avec le déodorant, l’hygiène parfumée, la lessive, etc. qui masquent intentionnellement le stress et la transpiration. Il faut sentir bon en société, quitte à sentir faux.
Le mouvement de disparition des odeurs naturelles est de plus en plus important, et à leur place, autres senteurs et parfums saturent l’atmosphère. Comment dans ce contexte continuer à sentir et développer son flair?
L’échec se sent, il se détecte au flair, à l’instinct, et il ne séduit pas. Il repousse, comme s’il était contagieux. De l’autre, le chasseur – Andrea H. Japp
A lire du même expert Leader comment jouer avec le bon tempo

Pistes à explorer pour développer votre flair

– L’odorat est un bon support pour le flair mais les autres sens peuvent aussi vous aider. Le flair n’est pas que de l’odorat. Servez-vous de vos yeux, de vos oreilles…
– Appuyez-vous sur l’existant : si les odeurs sont devenues plus subtiles, il semblerait que nous n’ayons pas perdu notre instinct. En anglais, on dit : « it’s fishy »… pensez à l’odeur du poisson. On peut difficilement être plus clair comme image…
« Même lavé à l’eau de rose, l’ail ne perd pas son odeur. »Proverbe indien. Entraînez-vous à détecter ce qui ne sent pas bon et surtout à pister vos doutes.
– Entraînez-vous à sentir les émotions de l’autre et à les qualifier. Vous avez aimé ou pas l’odeur de la situation.  Avez-vous bien senti ? Quel est le résultat ?
– Notez mentalement quand une odeur vous plaît ou vous incommode. A quoi l’associez-vous ?
– Méfiez-vous aussi de ce qui est trop poli : «Ne sent pas bon qui sent toujours bon» nous rappelle Martial.
– Utilisez votre flair avec modération, vous pourriez finir par avoir du nez et ne plus vous sentir.
A lire aussi  Comment développer votre empathie

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !