Avant l’accouchement

Avoir un enfant est une expérience unique, indescriptible et non transférable. D’un enfant à l’autre, l’expérience peut être totalement différente. Il est difficile de prédire les événements à venir. Enceinte, vous vous sentez bien, vos hormones vous soutiennent, et vous rendent belle. Votre condition physique peut vous ralentir mais soyons clair : être enceinte n’est pas une maladie ! En revanche, il peut être astucieux de bien organiser son temps et d’opter pour un peu de télétravail.  Certes, la grossesse peut être imprévisible : parfois sereine, parfois difficile – surtout en cas de déplacements. Toutefois, la future maman est généralement soutenue et entourée, au travail, elle reçoit beaucoup d’attention, parfois trop d’ailleurs, attention à ne pas devenir « la femme enceinte du bureau » ! Souvent les femmes enceintes du premier enfant donnent l’impression que tout est « sous contrôle », tout est acheté à l’avance après comparaison minutieuse, les opinions sont arrêtées : « moi j’allaite ou je meurs » ou encore « je bosserai pendant mon congé maternité »…
Pour approfondir le sujet Comment annoncer sa grossesse à son patron

Puis, l’enfant paraît

La donne change, l’accouchement est souvent épuisant, les hormones chutent et toute l’attention des autres va à accueillir l’enfant nouveau-né. Vous n’êtes plus du tout le centre du monde… et l’enfant vous demande 210% d’attention… nuit et jour. Selon les psychologues, les femmes imitent inconsciemment ou consciemment leur « père » – ou celui des parents qui tient ce rôle quand il s’agit du comportement au bureau/travail. Quand elles deviennent mère, elles imitent leur autre parent, la « mère ». Il en résulte parfois des changements de comportement aussi inattendus que radicaux chez une cadre qui devient maman. Le jeune nourrisson nous apprend en premier à avoir moins de certitudes… Ce qui est certain, c’est que vous vous « réveillez » peut être complètement différente, avec des envies, des aspirations et des priorités différentes. Il peut être important pour vous de tenir compte de cette évolution et de vous faire accompagner.
Lecture associée Congé maternité : tout ce que vous devez savoir sur vos droits et vos devoirs 

Allaiter ou pas ? Choisir consciemment

Allaitement ou pas, cette décision intime peut impacter votre désir de retour rapide au bureau, car allaiter peut être très fatigant, beaucoup plus que ce que la plupart d’entre nous imaginent. Il faut compter presque un mois pour le mettre en route et un mois pour sevrer (minimum). A trois semaines et à trois mois, votre nourrisson peut téter en continu nuit et jour pour changer la texture du lait. La plupart des jeunes mamans confient qu’elles auraient aimé être prévenues … Retourner au travail après deux mois en ayant allaité est toujours possible mais… sportif ! N’oubliez pas de vous reposer pendant votre congé maternité. C’est aussi un congé…
[asa]2100758659[/asa]

Se préparer au retour : garder le contact

Pendant que vous êtes totalement à votre enfant, les affaires du bureau continuent… sans vous. Vos dossiers sont entre les mains d’un/d’une collègue ou d’un stagiaire. Les opportunités, les projets peuvent vous passer sous le nez. Il est important de maintenir un contact régulier. Choisissez, par exemple, deux personnes positives et renseignées pour vous tenir au courant des affaires, et si vous le souhaitez, vous pouvez venir présenter votre enfant au bureau, à condition d’avoir envie d’échanger sur les projets en cours aussi. Attention à ne pas devenir « la jeune maman du bureau » !
Pour approfondir le sujet  Cadre, enceinte, et ambitieuse !

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Revenir au bureau et rester détendue

Certes, il vous sera sans doute demandé beaucoup au retour. Mais « qui veut aller loin, ménage sa monture. » En d’autres termes, n’ajoutez pas de la pression en plus à ce qui vous est demandé. La cadre qui réussit son retour est celle qui sait mesurer ses efforts. « Les mêmes règles s’appliquent qu’à une prise de poste » me confiait une dirigeante à son troisième enfant. « Il m’a fallu deux ans pour pleinement récupérer au niveau physique » confiait une cadre.  Mentalement, j’étais tout de suite dedans mais j’étais préoccupée les premiers temps par mon enfant. » Il s’agit en revanche de parler professionnel au bureau… Encore une fois, attention de ne pas devenir « Madame enfant malade au bureau ». Parlez finance, chiffre d’affaires et objectif par exemple. Enfin, en restant féminine et humaine.
Pour approfondir le sujet  Femmes, comment briser enfin le plafond de verre

Prendre soin de vous et de votre look

Soignez votre look. Pas pour votre employeur mais pour vous-même. Si je vous dis de le faire pour le travail, vous le ferez plus facilement, car il est vrai que l’apparence joue…  Pour conclure, le retour après une maternité est l’opportunité de montrer de nouveau votre professionnalisme mais aussi de creuser à fond vos motivations, qui ont probablement changé et changeront encore beaucoup.