Les opinions se complètent au lieu de s’affronter

Jacques Salomé est parti du constat que la plupart de nos discussions sont basées sur des rapports de force : nous n’osons pas contredire l’autre, répliquer, ou à l’inverse nous ne laissons pas les autres exprimer leurs opinions. L’objectif de sa méthode est de mettre fin au système S.A.P.P.E (système d’incommunication basé sur des injonctions, menaces, chantages, dévalorisations, disqualifications, maintien de rapports dominants dominés) et de passer d’un mode de communication – mélange de soumission et d’opposition – à un mode plus serein basé sur une relation de confrontation (à ne pas confondre avec l’affrontement ou l’opposition).
Avec cette technique, les points de vue ne s’opposent ou ne s’affrontent plus, mais se complètent. Grâce aux échanges, chacun s’exprime et se donne les moyens d’être entendu. Si vous employez cette technique avec une personne tyrannique, vous allez contourner habilement ce qu’il vous demande, sans pour autant le braquer contre vous et l’amener en fin de compte à trancher sur une proposition qui n’était pas la sienne au départ.

Lecture recommandée : comment gérer un chef tyrannique ?

Mise en pratique avec un chef tyrannique

Voici ce que peut devenir un échange tendu avec un supérieur un tantinet « petit chef » :
– Votre supérieur, un vendredi soir : « Un client nous a envoyé un appel d’offres, il faut lui répondre pour lundi matin, je compte sur vous » (affirmation du point de vue de l’autre)
– Vous : « J’ai bien compris et je ne dispose pas du temps nécessaire pour rédiger la proposition » (confirmation, mise en avant des points d’accord et de désaccord)
– Votre supérieur : « Comment faire alors ? On ne va pas planter cet important client ? » (partage des ressentis et des enjeux)
– Vous : « Je pourrais rédiger la proposition lundi matin, deux heures devraient suffire » (ajustement de la proposition)
– Votre supérieur : « Impossible, il y a la réunion de service »  (reformulation des particularités)
– Vous : « Je vous laisse trancher entre ma présence à la réunion et la réponse dans les temps au client » (réajustement des positions mutuelles).
Au final, c’est bel et bien vous qui l’emportez !

*Diplômé de l’École des hautes études en sciences sociales, il a été en début de carrière directeur d’un centre pour jeunes délinquants, formateur dans le Centre de formation aux relations humaines Le Regard fertile qu’il a fondé, chroniqueur dans Psychologies magazine, il s’intéresse à la communication et propose une méthodologie pour apprendre des règles relationnelles dans « Pour ne plus vivre sur la planète taire ».  Auteur de nombreux ouvrages consacrés à la communication au sein du couple et de la famille,  et dans le travail et l’entreprise comme « Oser travailler heureux » «  Manuel de survie dans le monde du travail ».