Possédez-vous la qualification qui vous différencie ?

La question la plus importante porte sur les qualifications uniques que vous devez avoir pour réussir et faire en sorte qu’il soit difficile de vous copier, quelle que soit la forme que revêt votre expertise : expérience, savoir-faire, positionnement, relation, etc. Que pouvez-vous faire mieux que les autres acteurs présents sur ce marché ? Quelle est votre expérience et/ou expertise qui va compter et être déterminante ? La banalité et le manque de différenciation expliquent souvent les raisons pour lesquelles tant de nouvelles affaires échouent. Souvent, les jeunes entrepreneurs se font plaisir en se lançant dans une activité dont ils rêvent depuis toujours et pour laquelle ils ne possèdent pas le minimum requis d’atouts. Leur échec est quasi certain.

Lecture connexe : Autres questions à se poser avant de lancer votre affaire

Répondez-vous à un besoin capital des clients ?

Il vous faut chercher un besoin à satisfaire, une nécessité de vos clients cibles, qui explique et justifie leurs décisions de dépenser : faire gagner du temps, En général, plus le besoin du client est crucial, plus les chances de votre entreprise sont importantes : un restaurant qui compte les calories, si vous avez identifié dans votre zone de chalandise une population soucieuse de son poids et son look, un marché en ligne pour artisans, qui met en concurrence plombiers, électriciens ou peintres, même pour de petits travaux…surtout une entreprise qui résout une difficulté ressentie par une segment important du marché. Se méfier des tentations d’Internet qui permet sans gros investissement de lancer une affaire qui souvent répondra à un besoin de divertissement à l’achat aléatoire et non durable qu’à un réel besoin essentiel. Dans tous les cas, si le marché n’est pas prêt à accueillir votre prestation ou votre produit, cela se soldera par un flop. Analysez bien comment entrer sur le marché et faites des prévisions financières plutôt pessimistes pour couvrir les risques non identifiés.

Lecture recommandée : Créer une relation de longue durée avec vos clients 

Avez-vous évaluer le retour sur investissement (ROI) et vos besoins de trésorerie ?

Peu importe la qualité de votre idée si elle requiert un financement que vous ne pouvez pas assumer. Si vous devez faire appel à des investisseurs, ne comptez pas sur votre seule idée de business  si originale et séduisante soit elle. Un investisseur ne pariera pas un euro sur votre idée, si vous ne lui apportez pas un business plan  qui lui démontre un rendement  attractif. Assurez-vous que les fondamentaux de l’entreprise soient réunis et en particulier le retour sur investissement convainquant (ROI). N’oubliez de mettre en place une gestion efficace de votre trésorerie. L’épreuve de vérité de la viabilité de votre affaire, les PME qui mettent la clé sous la porte le font par manque de trésorerie. Prévoyez des délais de paiement qui se rallongent, des stocks qui ne tournent pas aussi vite que prévu, cela vous permettra d’anticiper un trou de trésorerie qui risque de vous être fatal.

Ces trois facteurs exigent de votre part la plus grande vigilance au moment de vous lancer dans cette nouvelle aventure, et doivent inspirer l’élaboration de votre business plan.

Lecture recommandée : Se mettre à son compte : règles d’or pour réussir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.