Émotionnel comme Xavier Niel

Quand on sait que les mots utilisés pèsent seulement 10 % dans la transmission d’un message, on se dit que vous avez raison de communiquer en toute spontanéité. Votre truc à vous ? Préparer quelques mots-clés, puis laisser faire le reste. Notre corps est un canal de transmission de multiples informations inconscientes : le rythme et le timbre de la voix, la posture, les gestes… Vous vous servez de votre enthousiasme naturel pour improviser et communiquer vrai.
Si vous suivez ce schéma, vous êtes comme Xavier Niel ou Daniel Cohn-Bendit, naturellement à l’aise en public, vous laissant aller à des envolées lyriques qui portent vos mots.
Notre conseil : pour vous inspirer de vos orateurs modèles, pensez à appuyer les premières syllabes de vos débuts de phrases. Cette variation sonore renforcera l’écoute de votre auditoire. Attention aux débordements émotionnels et aux discours (trop) enflammés qui risquent de vous faire perdre en crédibilité. Si tel est le cas, marquez un temps de pause, regardez votre public dans les yeux et reprenez de manière plus concise.

Lecture recommandée : Parler en public est plus facile si vous racontez une histoire
[asa]2081363348[/asa]

Sobre comme Steve Jobs

Parce que vous n’êtes pas là pour faire du personal branding, vous ne laissez aucune place au « divertissement ». Votre tenue vestimentaire n’attire pas l’attention, vos anecdotes personnelles ne viennent pas perturber un message déjà difficile à faire passer. Clair, net et précis, uniquement du verbe et un bon PowerPoint pour appuyer votre présentation. Si vous suivez ce schéma, vous êtes comme Steve Jobs. Vos discours sont soigneusement préparés, vous misez uniquement sur la sémantique pour communiquer, et votre charisme personnel vous importe peu.

Notre conseil : pour réussir dans ce style d’élocution, faites des phrases courtes (sujet – verbe – complément) et bannissez le jargon technique (sauf si vous vous adressez à des spécialistes). Attachez beaucoup d’importance au PowerPoint ou autre support qui accompagnent votre discours : les images et mots-clés projetés sont là pour renforcer votre message, ne remplissez pas vos diapositives de tableaux et listes interminables, mais restez sobre et percutant, comme votre discours !

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Lecture recommandée : Steve Jobs : 10 techniques clés de présentation

Steve Jobs crédit spotlightmediaproductions.biz
Steve Jobs crédit spotlightmediaproductions.biz

Minutieux comme Winston Churchill

Vous êtes phobique de l’improvisation, c’est pourquoi vous préparez tous vos discours au-delà du commun des mortels. Vous rédigez votre texte à la virgule près, l’apprenez par cœur, répétez devant le miroir. Résultat, vos présentations sont concises et ultra ordonnées. Le message passe !
Si vous suivez ce schéma, vous êtes comme Winston Churchill. L’homme d’État était bègue et dyslexique, c’est pourquoi il préparait ses prises de parole dans les moindres détails et répétait même devant son épouse. Résultat : ses handicaps et ses angoisses devenus des forces, il est devenu maître dans l’art de communiquer,  pouvant passer de l’éloquence parlementaire au style populaire ou aux allocutions courtes selon la situation.

Notre conseil : Sortez du texte pur et dur. Accordez-vous le droit d’improviser vos paroles, mais profitez de votre souci du détail pour travailler le non verbal. Vous pourriez par exemple vous filmer et analyser a posteriori vos gestes, le timbre de votre voix, le regard. À force d’exercice, vous développerez un charisme naturel et saurez, comme Churchill, adapter votre posture à la situation. Pour devenir un parfait caméléon, apprenez par cœur l’art de la communication non verbale !

Plutôt Steve Jobs, Xavier Niel ou Winston Churchill, il n’y a pas de bon ou de mauvais orateur. À chacun son style et sa manière d’aborder la prise de parole. Dans tous les cas, pour développer votre charisme en public, le personnage d’actualité à prendre en modèle serait certainement Barak Obama. Un style décontracté, un timbre de voix ferme, un regard franc, une dose d’humour bien placée… Inspirez-vous !

Lecture recommandée : Discours : 5 astuces pour capter votre public en 60 secondes

Winston Churchill. Crédit photo : Wikimedia.
Winston Churchill. Crédit photo : Wikimedia.