Le Frenchie plus productif que le Yankie

Les Américains n’aiment pas être dépassés par les Frenchies. Pourtant, force est de constater qu’ils sont fairplay, comme le montre Gene Marks, propriétaire de Marks Group, dans un article publié dans Inc.com. Pour une fois, ils ne sont pas les plus productifs. Les faits sont têtus et les chiffres encore plus. Une récente enquête portant sur plus d’1 million d’actions de vente (courriels, appels et réunions) connectées à la plate-forme de vente d’un CRM (Customer Relationship Management) qui équipe plus de 10 000 petites entreprises dans le monde, a constaté que le patron de PME français est plus productif que son homologue américain.

Lecture recommandée : 8 repères pour réussir votre journée de travail

L’après-midi plus productif après un déjeuner

Le Français consacre 2 heures pour à son déjeuner, pendant que l’américain avale rapidement un MacDo en quelques minutes. Les données collectées indiquent que prendre une pause pour savourer un déjeuner conduit à une productivité accrue dans l’après-midi. Et cela n’a rien à voir avec la composition de votre repas. En fait, il est tout à fait bénéfique de s’éloigner du travail et de faire un break mental et psychologique. Pour celui qui ne peut pas facilement déjeuner à côté de son bureau, il serait bon se ménager de courtes pauses durant la journée.

A lire aussi : Pour ou contre la sieste au bureau ?

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



La sieste de Ronald Reagan

Ronald Reagan, réputé pour faire la sieste, reconnaissait avoir besoin d’un certain temps en milieu de journée pour se recharger en énergie ; pour lui peu importe ce qu’il avait à faire, et a priori ses devoirs de Président des Etats-Unis étaient d’une importance quasi planétaire, les affaires pouvaient attendre les 30 minutes de sa sieste. Malgré les moqueries, il a continué, comprenant que sa capacité de prise de décision était impactée négativement par son degré de fatigue. En fait, la sieste du Président Reagan influençait positivement la marche du monde. Pourquoi n’en serait-il pas de même quand il s’agit de la gouvernance d’une PME ?

Lecture recommandée : Habitudes des dirigeants les plus performants

Le golf de Barack Obama

Le président Obama jouait beaucoup au golf et en a été critiqué. Mais, comme beaucoup de grands dirigeants de la planète, il était habitué à cela, non seulement il aime jouer au golf mais il en a besoin, et n’hésitait pas à prendre le temps dans son planning hyper chargé de Président de 1ère puissance du monde de quitter la Maison Blanche et les pressions de sa charge, pour se retrouver dans un endroit agréable, verdoyant, au soleil juste pour jouer. Et parfois il le faisait avec des amis ou des relations qui lui qui parlent exclusivement de golf. Il n’y a rien de mal à cela. Le golf le détend, et lui permet d’être productif et de prendre les bonnes décisions par sur les affaires du Golfe.

A lire aussi : Pourquoi le golf est bon pour votre santé et vos affaires
[asa]2889152057[/asa]

Le patron américain devrait copier le français

Le patron d’une PME qui réussit dans les affaires a le plus souvent une famille épanouie et une contribution sociale forte, parce qu’il a atteint un bon équilibre, prend des vacances, passe du temps avec ses amis. Comme les présidents Reagan et Obama, il se moque des jaloux qui critiquent son prétendu « manque d’engagement » dans ses responsabilités et réussit un bon équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, ce qui en fait un excellent leader sur le long terme. Le déjeuner n’est pas tout, et l’important en fin de compte c’est l’équilibre,  l’équilibre de vie, à plus forte raison quand on a sur les épaules les affaires du monde ou de sa PME. Vivre sans être un « bourreau de travail », qui tue en vous l’humain, c’est apprécier les choses de la vie comme tous les humains.  Et l’article en conclusion de recommander aux patrons américains pour une fois de copier les Français, en s’accordant une longue et savoureuse pause pour déjeuner, qui les rendra plus productifs. Et plus heureux aussi.

Lecture recommandée : Ces loisirs qui améliorent votre rendement au travail