Jean-Luc Cuny, manager/formateur/conseiller en management

Ingénieur civil des Mines et Saint-Cyrien, stagiaire puis professeur à l’École de Guerre, Jean-Luc Cuny a, durant la trentaine d’années passées sous l'uniforme et la quinzaine de postes de responsabilité tenus, développé des compétences de praticien du management des hommes et des organisations en situation de crise, de conduite du changement sous fortes contraintes, de gestion de projets à forts enjeux stratégiques ou de conseil de hauts responsables français ou étrangers, civils et militaires. Consultant et formateur il met à la disposition des entreprises et des organismes de formation ses compétences et expertises à découvrir sur le blog de Jean-Luc Cuny

Comment manager en s’inspirant des idées de Clausewitz

Comment manager en s'inspirant des idées de Carl von Clausewitz ? Voici trois qualités principales retenues par le célèbre auteur de « Vom Kriege».

Gestion de la crise Coronavirus COVID-19 : planifier comme à la guerre ?

La crise, situation exceptionnelle pour l’entreprise, est aussi la raison d’être d’une armée d’intervention. Comment planifier et décider en de telles circonstances ?

Du patchwork fou à la limonade : les principes de l’effectuation

Dans un billet très récent, Philippe Silberzahn, professeur à EMLyon, s’en prend à une vision française technocratique de la création d’entreprise. Ce billet, « 6...

Les trois qualités primordiales du chef selon Carl von Clausewitz

Clausewitz a formalisé sa pensée dans le traité "De la guerre", fondement de la formation à la réflexion stratégique de tout officier occidental et aussi une source d'inspiration sur le rôle du chef dans l'entreprise. Focus sur les qualités primordiales du chef selon Clausewitz.

Être un leader : l’exemple de Pascal Papé et Sergio Parisse du Stade français

Dans un sport collectif, le rôle de capitaine (du latin caput, capitis « tête ») est primordial. Primus inter pares, à la fois participant et meneur d’hommes, sans être obligatoirement ni le « meilleur » ni le « plus doué » de l’équipe, ses responsabilités sont assez proches de celles d’un cadre en situation de management d’une équipe. Suivons l'approche offerte par le monde du rugby.

Planification de crise : et dans votre (très) petite entreprise ?

Lorsque vous pensez planification de crise, vous imaginez immédiatement le grand groupe ou l’entreprise d’une taille conséquente. Toute cette méthodologie semble nécessiter des effectifs conséquents et si possible dédiés pour être correctement conduite. Et pourtant ! Avis d’un expert.

Planification de crise : est-ce bien nécessaire ?

Certains, adeptes pacifiques du Feldmarschall von Molkte, répondent comme lui : « Aucun plan de bataille ne survit jamais au contact avec l'ennemi». Est-ce à dire qu’il ne sert à rien de planifier ? D’autres, en phase avec Churchill et Eisenhower, optent pour une approche plus réaliste : « Les plans sont de peu d'importance, mais la planification est essentielle ». À quoi peut donc bien servir alors de s’astreindre à planifier ? Pur exercice intellectuel ? Enfin, les plus originaux applaudissent à l’humour so British de sir Harvey-Jones : « Le plus agréable, lorsqu’on ne planifie rien, c'est que l'échec survient de façon totalement inattendue… ». Peut-être est-il pire d’attendre l’échec inéluctable ? Planification de crise : est-ce bien nécessaire ?

Planification de crise : passer du « quoi faire » au « comment faire »

Notre dernier article répondait aux questions « pourquoi faire ? » et « quoi faire ? ». Il s’agit maintenant de décider du « comment faire » et boucler ainsi ce cycle décisionnel. Pour cela, il est nécessaire d’élaborer des modes d’action, de les analyser et de les comparer.

Les 5 étapes de la planification de crise

Après avoir expliqué comment une entreprise peut s'inspirer des méthodes de l'armée pour gérer une situation de crise, Jean-Luc Cuny détaille les 5 étapes de la planification de crise.

Clausewitz : trois traits de caractère qui font un bon chef

Comment manager en s'inspirant des idées de Carl von Clausewitz ? Après le courage, la volonté et la maîtrise de soi, des qualités indiquées dans le précédent article, voici 3 autres qualités relatives au caractère retenues par le célèbre auteur de « vom Kriege». Maître occidental de la stratégie, Clausewitz (1780-1831), son œuvre, inachevée mais résolument moderne, peut inspirer tout responsable politique, économique ou militaire. Focus sur 3 nouveaux traits de caractère qui font un bon chef.