Le conflit au travail surgit quand il y a désaccord ou opposition d’intérêts ou d’idées entre deux personnes voire plus. Un phénomène normal dans le travail comme dans toute autre sphère ou groupe de personnes, il a des inconvénients mais aussi des avantages. La chose la plus importante est la façon dont vous le gérez.

Un événement normal de la vie en groupe

Quand deux ou plusieurs personnes travaillent ensemble dans le but d’atteindre un objectif commun, cela crée souvent  des situations qui mènent à des désaccords, sources de conflit entre les collaborateurs ou bien avec la direction. En tant que manager, vous devez anticiper ces accidents entre les personnes et préparer les solutions pour résoudre les heurts inévitables au sein de votre équipe. Le différend est un événement normal de la vie de toute entreprise.
Pour approfondir le sujet Méthode Harvard : prendre plaisir aux conflits

Différentes causes de conflit

La mauvaise performance, des objectifs pas atteints en raison de la mauvaise performance d’un ou plusieurs salariés qui plombent l’efficacité et la productivité du reste de l’équipe, le manque de ressources, qui provoque une rivalité malsaine entre les membres d ‘une même équipe obligés de se battre pour disposer des ressources disponibles pour jouer efficacement le rôle qui leur a été dévolu. Les membres d’une équipe peuvent s’opposer pour défendre un intérêt personnel en mettant de côté les objectifs collectifs de l’entreprise, ce qui entraîne des dysfonctionnements dans les actions menées et une déperdition de l’esprit d’équipe.

Mauvaise communication et changements non préparés

La plupart des malentendus ont à leur origine dans une mauvaise communication, notamment lorsque l’information entre collaborateurs et avec la direction n’est pas correctement codée ou décodée, manque de synchronisation ou arrive à contretemps, ou manque d’opportunité et de pertinence. Il est naturel que le changement engendre le conflit. Les changements, et il y en a de plus en plus, et de plus en plus vite rapides, souvent pour adapter l’entreprise aux nouveaux défis de son environnement, touchent les objectifs assignés, la forme de la rémunération, les heures de travail, l’organisation elle-même, … autant de sujets qui concernent chacun à titre personnel et ont des conséquences sur la réussite collective. Le manager doit anticiper ces difficultés et préparer la gestion de leur résolution.
Pour approfondir le sujet  Comment gérer une situation de conflit avec son collaborateur 

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

Les avantages du conflit

Le conflit géré correctement crédite l’entreprise de certains avantages. C’est une superbe occasion pour une équipe de tester, face à un problème, sa capacité à trouver la meilleure solution. Il apprend aux personnes concernées à comprendre la tolérance des uns par rapport aux autres, à devenir empathique et à mieux travailler ensemble. Un conflit bien géré finit par accroître la motivation puisque la plupart des obstacles à l’origine du conflit et du manque de performance sont supprimés. Il améliore la communication, les relations et par conséquent la performance individuelle et collective orientée vers la réalisation d’objectifs communs.
Pour approfondir le sujet  Le conflit conduit à de meilleurs résultats

Etapes de résolution d’un conflit

En tant que manager, vous devez faire preuve d’à propos pour rétablir l’harmonie dans votre équipe, souvent écouter vos tripes pour élaborer une solution sur le champ. Néanmoins, même si vous n’avez pas toujours le temps ou la sérénité de suivre méthodiquement un processus de résolution, il existe un certain nombre de passages obligés tels que :
– comprendre clairement la cause du conflit et accepter qu’il y ait des perceptions différentes du problème
– laisser les parties impliquées dans le conflit comprendre pourquoi il doit être résolu et ce qui est en jeu s’il ne l’est pas
– faire savoir aux parties comment vous avez l’intention de le résoudre
– parler à chaque fois des sujets en question en présence des deux parties
– vous en tenir juste aux questions à l’origine du conflit
– si pendant le processus les émotions submergent les protagonistes, au risque de pénaliser les conditions de résolution, marquer un temps et poursuivre le processus lorsque les émotions se sont calmées.
Les conflits ont des avantages positifs et négatifs. La chose la plus importante est la façon dont vous les gérer quand ils surgissent.
Pour approfondir le sujet  Gérez un conflit avec brio : ©la Technique de l’Escalier