Publicité
Publicité

10 pratiques simples pour devenir hyper productif

Ces habitudes vont transformer du au tout votre vie professionnelle car elles impactent directement votre productivité. Pour cela, pas besoin d’être un cadre surhumain, il vous suffit de maîtriser certaines pratiques à adopter et à suivre, certaines paraissant évidentes ou faciles à deviner, et d’autres surprenantes voire iconoclastes.

Ranger, et ranger
encore votre bureau

Vous pensez que la créativité peut venir du chaos, ce qui vous donne une excuse pour ne pas ranger votre bureau que vous laissez encombré  de papiers. En fait cela ne vous aide pas : votre attention est programmée pour capter ce qui est nouveau et ce désordre n’y concourt pas. Les dossiers bien en vue vous rappellent les tâches inachevées, un document non lu peut vous amener à la procrastination sur des points importants. Même si vous estimez que ce désordre ne pénalise pas votre efficacité, selon des études menées aux Etats Unis, il nuit malheureusement à votre capacité de concentration. Le cadre au bureau soigné s’avère plus tenace et moins fatigué, un bureau clean facilite l’endurance et  le réconfort, quand l’environnement désorganisé devient un obstacle à la sérénité.
Lecture associée  Créativité : 5 astuces pour la stimuler

PUBLICITE

Travailler vraiment
20% de votre temps

Quelle que soit la fébrilité de vos journées de travail, comme certains organisez-vous pour protéger impitoyablement 90 minutes par jour, soit à peu près 20% de votre temps quotidien de travail, pour vous consacrer exclusivement à vos tâches les plus importantes. Même si vous gaspillez les 80% restants, vous serez sûr d’avoir investi le meilleur de votre temps au cœur de votre métier ou à l’essentiel de votre actualité, et vous marquerez des points en faisant de grands progrès. Travailler moins s’avère ainsi une règle de base, ce phénomène ayant été maintes fois observé, la production étant proportionnelle au temps travaillé jusqu’à 49 heures, puis décroîtrait au-delà d’un certain stock d’heures supplémentaires.

Privilégier les actions
naturellement efficaces pour vous

Vous l’avez déjà constaté, vous êtes plus efficace dans ce qui vous vient naturellement, qui vous parle ou vous inspire, quand d’autres tâches requièrent de votre part une lutte qui entrave votre progrès. Chaque fois que possible, déléguez ce qui implique pour vous un effort et concentrez-vous sur les activités dans lesquelles vous apportez une réelle valeur ajoutée. Exploitez vos forces et talents qui impactent naturellement un changement et un progrès. Savoir déléguer vos activités à valeurs négatives génère une sélection, définit des spécialisations et permet une affectation des ressources d’une manière adaptée, pertinente et rentable. De toutes façons, vous ne pouvez pas travailler au top de votre performance toute la journée. Quand vous vous sentez au mieux, concentrez-vous sur votre job et le reste du temps, et consacrez-vous à des occupations de routine.

PUBLICITE

Organiser
des réunions « intelligentes »

La réunionite tue la productivité. Limitez leur nombre, leur ordre du jour, le nombre de participants, et leur durée. La réunion debout irritera certains et séduira d’autres, dans tous les cas, elle devient souvent populaire, sa durée se limite automatiquement, le groupe debout donne  une impression de passer à l’action et de mouvement. Se déplacer dans une pièce donne des idées, comme l’exprimait Nietzsche « seules pensées valables viennent en marchant ». Aristote déambulait pour enseigner, l’école des promeneurs peut devenir celle des managers, on améliore ainsi sa capacité à se concentrer.
lecture associée Des réunions efficaces, avec la méthode IPPDA

Dormir ce qu’il faut
et faire la sieste au bureau

Pour être productif, rien de mieux qu’une bonne nuit de sommeil. Mais trop dormir est aussi nuisible que pas assez. Trop d’heures de sommeil sont aussi mauvaises que trop peu. Ce n’est pas dans notre culture, mais des chercheurs de l’Université du Michigan ont mis en évidence que faire une sieste pendant la journée recharge les batteries, prévient tout comportement impulsif et favorise la capacité du cadre à résister aux nombreuses frustrations (manque de temps, de moyens, d’énergie, de résultats…) d’une journée de travail.

Se méfier des tueurs
de l’ombre de votre productivité

Identifier les distractions est la première étape pour les éviter. Couper le sifflet à votre smartphone, qui à moins d’être complètement éteint devient une distraction majeure. Si vous le laissez  en mode vibreur, même si vous ne le regardez pas, son bourdonnement fait vagabonder votre esprit qui échafaude des hypothèses sur l’auteur de l’appel. Eliminez les plus grands destructeurs de votre attention au travail : le téléphone cellulaire, les textos, l’Internet, les ragots, les médias sociaux, les emails. Pratiquer une forme de procrastination stratégique vous protégera des gaspillages de temps. Pour vous concentrer sur les activités urgentes ou significatives, laissez tomber les autres, et par exemple ouvrez votre courrier une fois par semaine. Aujourd’hui, rien d’urgent n’arrive par la poste.
Lecture associée  Réunions de travail : 8 fausses bonnes idées à éliminer

Privilégier le soleil
et la clarté des objectifs

On peut penser qu’un bureau éclairé par une baie vitrée qui donne sur une vue agréable peut constituer un prétexte à se distraire. Pourtant  l’accès à la lumière du soleil augmente la productivité, car elle stimule la bonne humeur et l’équilibre psychique. On dynamise une équipe en définissant clairement ce que l’on attend d’elle, en faisant régulièrement des commentaires positifs, en présentant les exigences sous la forme d’idées d’amélioration et de solutions apportées, qui évoquent des émotions agréables et mobilisatrices plutôt que sous forme de critiques qui provoquent une fatigue mentale.

Réagissez à cet article

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x