Préparez-vous à l’écoute

L’entreprise dont le dirigeant sait écouter dépasse celle des concurrents. Il ne s’agit pas d’écouter n’importe comment, mais de focaliser votre attention sur les résultats que vous voulez obtenir. Donc vous partez avec un plan qui répond à ce que vous voulez apprendre, par exemple 3 points qui apporteront une valeur ajoutée pour mieux vous organiser et répondre au marché. Vous démarrez souvent une discussion ou un échange sans trop y prêter attention, pourtant vous devez caler votre écoute sur votre objectif. L’écoute informative efficace implique votre disponibilité en temps et en esprit, et devient impossible si vous êtes pressé par un rendez-vous urgent, sur vos gardes ou défensif comme si les propos de l’autre vous menaçaient. Retenez-vous d’exprimer vos idées, et de prendre le contrôle de la conversation. Vous mettre en avant pour prendre la vedette pollue la communication de l’autre et votre enrichissement en informations. Ecouter, c’est écouter tout, même ce qui va dans le sens de vos idées ou opinions. Le pire serait de faire semblant ou de vouloir prendre en défaut votre interlocuteur en lui posant des questions pour mieux l’attaquer. Il doit s’ouvrir et se confier, sinon renoncez à votre démarche si vous n’êtes pas dans cette disposition d’esprit.
Pour approfondir le sujet  Ecouter plus pour motiver mieux

Familiarisez-vous avec le silence

Ecouter vous donne un avantage stratégique, surtout si votre interlocuteur ravi de monopoliser la parole se laisse aller à vous confier des informations importantes. Le silence met mal à l’aise et incite souvent à le remplir. Vous devez résister à cette envie, et en faire un outil puissant dans les négociations comme de vous donner du temps pour réfléchir. Si votre interlocuteur le supporte mal, il peut divulguer quelque chose qu’il ne voulait pas dire. En étant présent à l’écoute de ce que dit l’autre  plutôt que penser à ce que vous allez lui renvoyer. Le silence plus ou moins long selon votre perception devient une tactique qui met l’autre dans l’inconfort au point de vouloir y mettre fin en reprenant la parole ou en faisant une nouvelle concession. Vous devez donc devenir maître du silence. Cela veut dire apprendre à vous connaitre, vous acclimater  et chasser cet embarras en faisant la paix avec lui.
Pour approfondir le sujet  Les 2 pièges de l’écoute du dirigeant

Managez par le silence

Une bonne communication améliore le travail d’équipe, résout efficacement les problèmes, évite les conflits et crée un environnement agréable qui favorise la performance et la productivité. En tant que manager vous avez la responsabilité d’être à l’écoute de votre équipe. Faites du silence un allié et ne cherchez pas à le combler. Taisez-vous vous risquez d’être surpris par la qualité et l’intérêt des informations obtenues. Taisez-vous et prenez des notes si cela vous aide à bien gérer ce vide qui s’installe. Le silence est votre allié pour ressentir et réfléchir, vous centrer et écouter, et vivre l’expérience de votre interlocuteur, sentir ses paroles, et aller dans son sens. Une écoute profonde vous transporte au-delà des mots, permet de percevoir la communication non-verbale (intonation, gestes, postures, mouvements du corps…) Le silence vous effrayera moins si vous le meublez par une écoute active qui deviendra vite empathie. Taisez-vous, prenez le temps de goûter les propos de l’autre, captez une nuance,  et surtout ce qui n’est pas dit. Autant d’éléments à intégrer dans votre pentium pour influencer votre action.
Pour approfondir le sujet Le leader qui n’écoutait pas…

Expression of eyes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.