Une étude récente réalisée par le centre de recherche sur la retraite de l’Université de Boston confirme que beaucoup d’entreprises émettent des réserves en matière de recrutement de seniors, basées sur des préjugés,  par exemple, les seniors auraient moins d’énergie, des exigences salariales, et présenteraient un blocage vis à vis des NTIC. Il fut un temps où la discrimination par l’âge concernait des hommes et des femmes approchant de l’âge de la retraite, c’est-à-dire après 60 ans. Or, avec l’impact croissant des technologies modernes, la discrimination par l’âge commence désormais dès 40 ans. Quelle stratégie adopter en matière de recherche d’emploi dès lors que vous avez atteint cet âge ? Voici quelques conseils donnés par Abby M. Locke sur son blog.

1 – Pousser votre marque personnelle

Si cela fait plus de dix ou quinze ans que vous ne vous êtes pas mis en quête d’un emploi, vous allez vous retrouver aujourd’hui dans une situation de compétition extrême avec d’autres cadres. Ajoutez le facteur âge à l’équation à deux inconnues, et vous allez devoir identifier des façons de vous différencier par rapport à d’autres demandeurs d’emploi et prouver aux employeurs en quoi vous valez mieux que vos concurrents. Un des moyens les plus sûrs pour commencer est de travailler votre marque personnelle. En faisant une auto-évaluation approfondie, vous identifierez les forces qui font votre différence, vos aptitudes personnelles et la vraie valeur que vous pouvez promettre à un employeur potentiel.
Voici quatre questions auxquelles vous devez répondre pour bien construire votre proposition de valeur :
Quels sont les aspects de votre travail que vous appréciez le mieux ?
Quelle est votre spécialité et/ou votre meilleure expertise, autrement dit quelle est votre excellence ?
Qu’est-ce qui, dans votre passé, votre formation, votre expérience, vous différencie de vos pairs ?
De quelle façon souhaitez-vous être perçu ?
Enfin, demandez à vos collègues, collaborateurs et managers comment ils vous perçoivent et quelles sont vos forces, de leur point de vue.
Lecture recommandée  Comment influencer avec votre Personal Branding

2 – Développer un CV “Age Friendly”

Votre CV joue un rôle capital dans votre recherche d’un job et constitue l’un des premiers outils qu’un employeur potentiel va utiliser pour évaluer le bien-fondé de votre candidature. Vous avez à la fois besoin de mettre l’accent sur l’étendue de votre expérience, et éviter d’inclure de l’information qui vous “vieillisse”.
Voici quelques techniques qui vont vous aider à neutraliser votre âge sur votre CV.
– Encapsulez votre expérience ou vos postes un peu anciens dans un petit paragraphe sans inclure de dates (privilégiez le qualitatif au quantitatif).
– Retirez les dates du paragraphe “formation initiale”.
– Simplifiez votre nombre réel d’années d’expérience en indiquant sobrement : plus de 15 ans ou moins de 15 ans dans l’en-tête de votre CV. Les réalisations un peu anciennes mais néanmoins importantes pour la compréhension et l’intérêt de votre parcours peuvent trouver leur place dans un paragraphe que vous nommerez “points forts”, « faits marquants » ou “réalisations importantes”.
– Ne vous privez pas d’inclure des activités telles que le bénévolat ou plus globalement tout ce qui n’est pas de la sphère professionnelle, afin d’atténuer les questionnements de l’employeur concernant votre vitalité et votre énergie.
– Mettez en avant vos formations en informatique et en bureautique pour montrer que vous êtes à la page en ce qui concerne les technologies les plus récentes.
Lecture recommandée Comment présenter les périodes sans emploi dans votre CV

3 – Bien vous entraîner aux entretiens

Quel que soit votre âge, entraînez-vous, entraînez-vous, entrainez-vous ! Pour vous préparer, vous pouvez par exemple suivre les conseils suivants :
– faire des recherches approfondies sur l’entreprise via Internet, et si possible trouver sur Google les noms des personnes qui vont vous recevoir en entretien
– prendre connaissance du plus grand nombre d’informations possibles sur les tendances du secteur concerné et sur les événements susceptibles d’impacter l’entreprise.
– Préparez-vous au grand jour en faisant des interviews préparatoires avec un ami (ou comme je l’ai fait, face à votre chat). Créez une histoire intéressante autour du succès de vos réalisations professionnelles et parlez-en lors de l’entretien.
Lecture recommandée  Entretien de recrutement : les 46 erreurs les plus courantes à éviter

4 – Se refaire un look

Votre tenue, vos accessoires et votre apparence physique donnent une impression qui doit être aussi professionnelle que possible au recruteur, autant que votre CV. Faites tout votre possible pour vous montrer sous votre meilleur jour, demandez leur avis à votre famille, vos amis et pourquoi pas à un consultant en image, pour vous assurer que votre costume, votre coiffure et vos accessoires jouent réellement en votre faveur.
Lecture recommandée  Avez-vous le look de l’emploi ?

5 – Rejoindre des réseaux solidaires

A côté d’événements traditionnels de réseautage, il existe des organisations qui proposent une aide émotionnelle et du soutien pour des professionnels âgés de plus de 40 ans en recherche d’emploi. Fouillez le web, il existe ce genre d’associations un peu partout. Leurs conseils et l’effet groupe vous seront très précieux.