Publicité
Publicité

Convaincre les autres : repérer et décrypter les gestes qui les trahissent

Le corps parle pour nous, certaines gestes ne laissent aucun doute sur l’état d’esprit du moment de votre interlocuteur : stress, ennui, mensonge, ou confiance en soi, intérêt porté... Tout se traduit par des signaux spécifiques émis spontanément par son corps. Pour mieux comprendre et cerner un collaborateur, un client ou votre patron, voici les principaux signaux à connaître.

Des gestes saccadés et répétés traduisent l’anxiété

L’anxieux ou le stressé fait généralement de petits mouvements saccadés et de manière répétée, qui s’avèrent autant de gestes d’apaisement spontané (se toucher constamment le nez, jouer avec un stylo, boire un verre d’eau par petites gorgées…). Comme la connaissance de soi est la base de tout changement profond, vous devez commencer par vous, et identifier vos propres gestes de défense lorsqu’une situation d’urgence se déclenche. Cela vous aidera à comprendre comment votre interlocuteur réagi dans telle ou telle situation. À l’inverse de l’anxieux, la personne détendue ou totalement à l’aise dans une situation n’a pas besoin de « compenser » son stress par ce type de gestuelle répétée, et vous devez repérer son corps neutre de tout micro-mouvement.
Lecture associée Communication non-verbale : décoder pour mieux convaincre

PUBLICITE

Apaisement ou angoisse : de la caresse au grattage intensif

Dans la ligne des gestes compensateurs, selon les experts en analyse du comportement, le fait de se caresser le bras, la bouche ou encore de se  frotter les mains traduisent un instant de mini-détente qu’il s‘accorde personnellement. Il pratique ici une petite caresse apaisante pour une pause mentale de quelques secondes. À l’inverse, un grattage plus acharné sur son corps reflète un sentiment de malaise ou d’impatience. Toutefois, si vous lui posez une question, le fait de se gratter le bras ou la main est le plus souvent un signe de réflexion.
Lecture associée Entretien de recrutement : le non-verbal parle plus que vos paroles 

Le regard fuyant montre l’ennui, la gêne ou le mensonge

La position des yeux au cours d’un échange physique fait passer des messages inconscients à l’interlocuteur, il est très difficile de maîtriser son  regard ! Quand au cours d’une conversation, ses yeux se promènent à gauche ou à droite, il adopte ce que l’on appelle un regard fuyant, interprété (souvent à juste titre) comme une marque d’ennui, de gêne, voire de mensonge s’il est en train d’argumenter. À l’inverse, un regard trop franc peut trahir un manque de retenue, ou une volonté maladroite de séduire. Réussir un face à face, notamment lors d’entretiens professionnels importants, s’avère un exercice d’équilibre tant le juste milieu est compliqué à trouver. Généralement, les experts recommandent de poser ses yeux bien en face de son interlocuteur, et de les tourner légèrement de biais pour ne pas mettre l’autre mal à l’aise.

PUBLICITE

Ses mains parlent franchement pour lui

C’est bien connu, la forte personnalité a tendance à s’exprimer avec de grands gestes de main. Ces mouvements associés à la parole montrent un caractère spontané et débordant. Mais au-delà du reflet de la personnalité, les mouvements de main sont aussi un signe de l’authenticité du discours qu’ils illustrent. Celle ou celui qui « parle avec les mains », plus exactement qui par sa gestuelle éloigne ses mains de son corps, est théoriquement en train de raconter une vérité. À l’inverse, des mains restées très proches ou au contact du corps pendant un argumentaire traduiraient une forme de malaise, voire un manque de sincérité !
Lecture associée Psychopathe en costume et cravate

Les signes qui reflètent la confiance en soi

Celui qui brille dans les échanges, celui qui offre une posture charismatique et montre la confiance en soi a souvent beaucoup travaillé le langage non verbal, ou bien il est naturellement doué. A la base il se tient droit dans ses bottes, tête haute, regard franc. En position debout, les mains derrière le dos montrent qu’il est détendu (ou passif), notamment en phase d’écoute lors d’une conversation. En position assise, ses mains posées à plat sur la table sont signe de stabilité, de gestion de ses émotions, comme quand il  les croise devant lui.
Le langage corporel est spontané, et le plus souvent le dépasse s’il n’y prend garde. Si vous détectez et décryptez les gestes de vos interlocuteurs, vous comprendrez mieux leurs émotions et cela vous aidera à mieux les convaincre ou à trouver un consensus. Mais attention, un signal non verbal ou un ensemble de signaux ne peut être interprété seul, sans prendre en compte le contexte et le caractère de la personne qui l’effectue.

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x