Publicité
Publicité

7 conseils basiques pour rendre heureux votre patron

Vous êtes là pour faire réussir votre directeur et contribuer à la réussite collective. Si vous l’aidez de manière significative, vous allez grandir et remporter des victoires, apprendre beaucoup de son rôle de leader et élargir vos compétences. Et votre boss deviendra naturellement votre mentor et favorisera votre évolution professionnelle. Conseils basiques pour rendre la vie de votre manager plus facile.

Recevez les titres du mag
Gratuitement
dans votre boite mail.


Apprendre à connaître
votre patron

Vous ne pouvez pas rendre sa vie plus facile si vous ne savez pas comment il travaille et fonctionne. Votre première étape est de comprendre ce dont il a besoin et comment vous pouvez l’aider : quelles sont les enjeux de son poste ? Ses contraintes ? Ses atouts et ses handicaps ?  Préfère-t-il les échanges par écrit, en face à face, par courrier électronique, ou au cours d’une réunion ? Quelles sont les informations dont il a besoin ? Dans quel délai ? Avec quelle fréquence ? Il s’agit de lui faciliter la vie, pas de le submerger d’infos ou l’importuner par des interventions inutiles.
Lecture associée  Dirigeant : est-il dangereux de se connaître ?

PUBLICITE

Bien comprendre
ses objectifs et ses enjeux

Comme collaborateur, vous pouvez être tellement concentré sur votre tâche que vous en oubliez que vous devez  soutenir votre directeur dans sa mission. Votre travail, c’est comprendre les objectifs de votre patron, les moyens dont il dispose, les difficultés auxquelles il se heurte, l’ambition des projets dont il est responsable. Si vous n’êtes pas au courant de ses priorités, vous ne pourrez pas l’aider. Allez au devant de l’info en lui précisant pour quelle raison vous les voulez, il vous apportera les réponses et vous en sera reconnaissant.

Ne pas le laisser avancer
dans le noir

Une règle de base : le tenir informé de tout, et faire en sorte qu’il n’ait pas de surprise. Si vous subodorez qu’un client est mécontent, qu’il va faire des réclamations ou pire ne dit rien et s’apprête à ne pas renouveler son contrat, mieux vaut l’en informer le plus tôt possible. Sinon, il va continuer à piloter l’entreprise en se trompant sur la réalité,   pas ou peu préparé à réagir, manœuvrer et corriger le tir. Evitez-lui cet aveuglement, même si l’opération est douloureuse, il vous en remerciera.

PUBLICITE

Eviter de le solliciter
pour des questions d’intendance

Son temps est précieux, ce serait faire preuve de peu de considération que venir le voir pour des sujets de la vie courante, relatifs à votre statut,  l’assurance maladie, les fournitures ou le photocopieur qui ne marche pas. Prenez son temps pour les questions liées au travail qui nécessitent son intervention ou sa recommandation, sur des sujets touchant  la stratégie poursuivie ou les conséquences de telle ou telle décision sur les résultats, dans tous les cas apportant une contribution qui éclaire sa réflexion et lui démontre par le même la valeur ajoutée que vous apportez.
lecture associée   Savoir dire non, une compétence à cultiver

Prendre des engagements et les tenir

Lorsqu’il vous confie une tâche, une responsabilité, une mission, engagez-vous avec enthousiasme en assumant pleinement ce qui vous est confié, et engagez-vous sur une date. Ensuite, veillez à respecter  votre engagement avant la date limite arrêtée, vous lui offrez un certain confort dans son organisation, il peut encore adapter son action au cas où un imprévu se présente, alors qu’un travail à la dernière minute le laissera le plus souvent à la merci d’une éventuelle situation stressante, à laquelle vous pourriez être assimilé.

Lui offrir des solutions,
pas des problèmes

Votre job n’est pas de signaler les problèmes, mais de réfléchir de façon proactive aux solutions possibles pour relever les défis. Son bureau n’est pas celui des plaintes, au lieu de lui jeter votre déception et votre colère de ne pas obtenir une certaine réactivité du service expédition, mieux vaut,  après vous être concerté avec ledit service, lui proposer une solution pour améliorer la situation. Il vous sera reconnaissant d’avoir échafaudé des pistes de réponses pour résoudre le problème.
Lecture associée  Comment vous faire entendre par votre supérieur

Faire ce que vous dites,
et dire ce que vous faites

Si vous vous engagez à terminer un rapport  à une date précise, respectez-là, et ne prétextez pas que d’autres priorités venues  s’intercaler pour excuser un retard. Si vous vous comportez ainsi, votre patron va entendre des doléances de la part de ceux que vous avez mal servis, et vous devenez ainsi un problème pour lui au lieu de l’aider. En vous comportant pleinement responsable de votre action et respectueux de vos engagements, vous devenez pour lui un collaborateur de rêve, car il sait qu’il peut compter sur vous. Son métier est difficile et stressant, en l’aidant vous partagez un peu son rôle, en tous cas vous devez le comprendre, et développez ainsi vos propres compétences, tout en lui rendant la vie plus facile.

Gratuit : recevez le Digest Hebdo tous les Samedis

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x