Publicité
Publicité

Cadre, dirigeant, qui êtes-vous vraiment ?

Dans un monde de complexité et de changement, Cadre et Dirigeant, qui êtes-vous vraiment ?… Organigrammes, cartes de visite, avatars et profils de réseaux sociaux, signatures électroniques… autant de dénominations qui qualifient des professionnels aux activités aussi variées que les organisations qu’ils font fonctionner. Derrière le bal des étiquettes, formelles et informelles, explicites ou implicites, se pose une question de rôles et de responsabilités. Cadre dirigeant, qui êtes-vous vraiment ?

Bas les masques,
incarnez votre rôle
professionnel !

Cadres et dirigeants travaillent efficacement en combinant des postures de manager et de leader, rôles parfois opposés, qu’il s’agit en fait d’intégrer. «Manager», comme responsable du développement d’une équipe et de la gestion d’un périmètre d’activité ; « Leader », comme meneur d’autres individus, voire d’une organisation, vers l’atteinte d’objectifs spécifiques. Voyons comment les qualités associées à ces attitudes permettent de naviguer entre différents rôles professionnels, en conscience et avec transparence, vers plus d’efficacité, de sens et d’efficience.
lecture associée Un leader, c’est quoi exactement ?

PUBLICITE

Connais-toi toi-même…
et tu connaîtras l’entreprise
et tes collègues ?

En coulisse, cadre ou dirigeant, vous êtes un professionnel, avec vos facilités et difficultés. Et vous êtes avant tout un individu, avec vos valeurs et vos préférences, qui sous-tendent votre comportement. Bien se connaître est alors une étape nécessaire, pour encore mieux jouer le rôle attendu dans un poste. MBTI®, 16PF®, Golden®, PCM®… de nombreux modèles existent pour explorer sa personnalité, l’essentiel est de trouver un miroir aidant, qui renvoie un reflet ressemblant et aide à comprendre son fonctionnement.
lecture associée  Dirigeant : est-il dangereux de se connaître ?

Quand le naturel revient
au galop : rôle de composition…
Ou non

Secteur, culture, contexte et conjoncture : en fonction des contraintes de l’environnement, chacun est amené à s’adapter… et parfois à sortir de sa « zone de confort », avec des stratégies et des habitudes plus ou moins efficaces. Ces habitudes sont forgées par l’expérience, elle-même renforcée par l’acquisition de nouvelles compétences. Mais face à un principe de réalité d’entreprise, comment éviter des quiproquos, voire des coups de théâtre, amorcés par des objectifs parfois fantaisistes, une communication perfectible ou encore des jeux politiques et psychologiques ?

PUBLICITE

Quand l’habit ne fait pas
vraiment le moine

Sur scène, tailleurs ou costumes ne suffisent pas et l’improvisation a ses limites : un ingrédient clé pour jouer son rôle professionnel est la crédibilité. Une crédibilité à assortir de fiabilité, avec un soupçon de proximité. Ces quelques ingrédients conjugués inspirent la confiance : une confiance essentielle, pour accompagner une équipe vers l’autonomie. Un savant dosage à définir, avec un pragmatisme teinté d’intégrité. Voilà, en substance, comment s’adapter au mieux à la pièce à jouer, face au changement et à la complexité : donner du sens et communiquer ses priorités ! 
Lecture associée  Comment réussir votre leadership

Tous managers… tous leaders !

Pour ouvrir le bal en étant préparé, je propose d’explorer des rôles clés, qui permettent de prendre du recul sur votre posture et de revisiter les choix associés. Dans son ouvrage « From Sage to Artisan », Stuart Wells, Professeur d’Organisation et de Management à l’université de San José, diplômé de Stanford, présente neuf rôles complémentaires et accessibles à chacun, en affirmant que le leadership concerne tous les managers.
Première question à vous poser : sur quoi mettez vous l’accent dans votre posture d’encadrant ?
1 – le système et les informations,
2 – les personnes?
3 – les actions ?
Naturellement, les trois sont importants, mais dans votre gestion du temps, vos habitudes et vos priorités, sur quoi concentrez-vous vos efforts en particulier ?
Seconde question : quelle est votre finalité ?
1 – créer de l’ordre,
2 – inspirer l’action
3 – améliorer la performance ?
En effet, selon Wells, tout professionnel, membre d’une équipe ou « top executive », exprime son leadership, non pas en ayant la voix la plus forte ou en mimant un héros charismatique, mais en donnant du sens, en lien avec la ou les finalités privilégiées… et les valeurs associées.
Lecture associée Dirigeant : comment donner envie de vous suivre

Moteur… Action !
Du Sage à l’Artisan,
un casting de rêve
pour un leadership en situation

A la manière d’un « actor’s studio » du management, cette grille de lecture permet à chacun d’incarner sa posture et ouvre un espace de navigation, à explorer en fonction des situations. Wells suggère que les managers efficaces – qui atteignent leurs objectifs – jouent en permanence les différents rôles exigés par les besoins d’une organisation. Ainsi,
… le Sage « élabore la stratégie »,
… le Visionnaire « nourrit l’innovation»,
… le Magicien « orchestre le changement »,
… le Globalisateur « relie les cultures »,
… le Mentor « motive le développement »,
… l’Allié « construit des partenariats »,
… le Souverain « responsabilise »,
… le Guide « clarifie les objectifs »,
… l’Artisan « traque l’excellence ».
Wells propose d’identifier les rôles qui sont les plus naturels pour vous, les plus critiques pour votre organisation, et les plus difficiles à jouer, puis présente des conseils pratiques pour progresser dans ces domaines. Chacun de ces rôles peut s’apprendre : au-delà de la théorie, ils sont observables, modélisables… et leur impact est visible !

Illustration Fabrice MEZIERES Rôles Managériaux VF

Les 9 rôles managériaux proposés par Stuart Wells dans son ouvrage, Du Sage à l’Artisan

Incarner sans surjouer,
question de congruence
et d’engagement

Vous privilégiez certainement au moins l’un de ces rôles… Lesquels souhaitez-vous jouer à l’avenir ? Je vous invite d’ores et déjà à prendre du recul sur votre attitude, et à vous autoriser à explorer par la pensée chacun des 9 rôles présentés. Sans oublier de communiquer vos choix et vos priorités ! Le fait de vivre son rôle, développer les compétences et outils associés, permet de cultiver la congruence, cet alignement entre ce que je pense, ce que je dis et ce que je fais.

De vos préférences
à votre rôle professionnel :
éloge de la souplesse

En conclusion, au-delà des préférences, osez sortir de votre zone de confort, pour plus de sens et de performance… avec un pragmatisme de terrain ! Pour cela, observez votre environnement, et soyez auteur et acteur de votre rôle de manager. Vous pourrez ainsi emprunter la baguette du Magicien pour jouer au chef d’orchestre avec votre équipe et le tableau de bord du Sage pour mettre en musique des indicateurs jusqu’ici peu inspirants… Pourquoi pas ensuite appeler le Visionnaire pour stimuler l’innovation en donnant de l’espace à la créativité et à l’optimisme. Le Mentor encouragera chacun dans le développement de ses compétences, quelles que soient les difficultés rencontrées, pour atteindre les objectifs clarifiés par le Guide… Le Souverain saura alors déléguer avec discernement, tout en laissant sa place à l’Artisan, lorsqu’il s’agira de montrer l’exemple…
Sans oublier de demander du feedback au public et de vous ressourcer à l’entracte !
Source : WELLS, S. (1997). From Sage to Artisan: The Nine Roles of a Value-Driven Leader. Palo Alto: Davies-Black Publishing

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x