Publicité
Publicité

Le Français incapable de se déconnecter en vacances

Une nouvelle étude réalisée par McAfee intitulée « Digital Detox : Unwind, Relax ans Unplug » révèle la triste situation.  69 % des Français consultent leurs mails personnels et professionnels au moins une fois par jour pendant les vacances ! Si les bienfaits de la déconnexion pour le mental sont prouvés, nos comportements ne  suivent pas toujours la tendance Digital Detox. Bourreaux de travail, les Français ?

61 % ont la ferme intention  de rester
connectés durant leurs vacances

69 % des salariés sondés dans le cadre de cette étude consultent leurs mails personnels et professionnels au moins une fois par jour en vacances ; tendance évidemment ancrée par l’usage intensif des smartphones et la possibilité de synchroniser les boîtes mails au téléphone pour consulter les messages en un clin d’œil. Pire, 61 % des sondés avouent partir en vacances avec la ferme intention de rester connectés et 76 % passent au moins deux heures à naviguer sur le Web durant cette période de détente. Si l’on en croit ces résultats, la tendance « Digital Detox » est loin de rencontrer de réels adeptes.
lecture associée  Digital Detox : la vie de cadre sans le net

PUBLICITE

Mais 81 % se disent plus détendus
sans l’utilisation des réseaux sociaux

Pourtant, les mêmes avouent  à 81 % se sentir plus détendus sans l’utilisation des réseaux sociaux et même mieux profiter de leurs vacances. Laisser le smartphone de côté le temps d’un congé d’été serait une réduction de stress conséquente pour 40 % des Français interrogés, alors que 48 % avouent l’inverse et souffrent d’anxiété de ne pouvoir accéder à leur smartphone.  Le paradoxe de l’hyper-connectivité dans toute sa splendeur ! Conscients que notre téléphone est source d’angoisse, nous restons malgré tout accrochés aux flux incessants d’informations et aux échanges virtuels qu’il nous procure.
lecture associée  5 astuces pour gagner du temps et travailler plus intelligemment

Malgré la loi, 15 % se disent  joignables
à tout moment par leur employeur

Et l’étude va plus loin, révélant  que 15 % des actifs français se disent joignables à tout moment par leur employeur. La moitié d’entre eux estime néanmoins qu’elle serait moins connectée si elle avait moins de responsabilités professionnelles.  En conclusion, la tendance à la sur-connexion ne semble pas décroître pour cet été 2017, malgré la disposition « droit à la déconnexion » de la loi El Khomri, qui a intégré le Code du travail au 1er janvier de cette année (article L2242-8). Pour rappel, la loi oblige désormais les entreprises de plus de 50 salariés à rédiger une charte définissant clairement ses usages numériques, les plages horaires d’utilisation des outils de communication pour le travail et l’obligation de faire déconnecter les salariés durant leurs temps personnels (congés payés, soirs, dimanches et jours fériés). Les entreprises de moins de 50 salariés n’ont pas d’obligation de forme en la matière, mais elles sont tout autant concernées et cela passe, dans tous les cas, par la mise en place de bonnes pratiques pour éviter les dérives (rappeler aux salariés qu’ils n’ont pas à travailler en-dehors des heures ouvrées, proposer le blocage de leur boîte mail au-delà d’une certaine heure, par exemple, ou encore sensibiliser les responsables hiérarchiques au droit à la déconnexion…).
Dans tous les cas et quel que soit l’effectif, un salarié qui ne répond pas à l’appel de son employeur (téléphone, mail, SMS…) durant ses horaires personnels ne peut être sanctionné… Respirez, vous êtes en vacances !
Lecture associée  Le droit à la déconnexion : obligations et contours en 2017

PUBLICITE

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x