Publicité
Publicité

Etes-vous le bon candidat pour une start-up ?

Si vous vous ennuyez dans un grand groupe, si vous trouvez que rien ne change, c’est bon signe, vous devriez vous plaire dans une start-up, où on voit le résultat de son travail, on participe aux décisions, mais on bosse plus et on gagne moins. Pour savoir si vous allez vous épanouir dans une start-up, voici les points importants à passer au crible.

Un entretien d’embauche
rapide et atypique

Votre entretien d’embauche sera le plus souvent très rapide, une interview par téléphone, un déjeuner sur le pouce  avec un des fondateurs ou une série de réunions pendant une journée.  Vous devez vous préparer à répondre à des questions peu courantes et à faire face à des situations difficiles à prévoir, comme des entretiens de groupe ou des mises en situation. Votre CV importe peu, votre comportement spontané et votre style sont déterminants.
lecture connexe  Questions farfelues pour entretiens de recrutement

PUBLICITE

Un processus de recrutement
en accéléré

Une proposition peut vous être faire juste après un premier entretien. En règle générale vous êtes reçu par l’opérationnel concerné par le poste à pourvoir, plutôt que par un recruteur ou un service RH  comme c’est le cas dans les grandes entreprises. Si un poste vous est offert sur le champ à la fin d’un premier contact,  prenez le temps de peser le pour et le contre, renseignez-vous au maximum et  examinez avec soin cette opportunité. Cela peut vous arriver, si vous différez votre réponse, ne tardez pas trop à vous prononcer. C’est aussi une manière de vous jauger.
lecture connexe  Comment réussir face à plusieurs interlocuteurs

Une culture atypique à adopter

PUBLICITE

Vos compétences sont importantes, mais ne suffisent pas pour convaincre votre interlocuteur et prendre une décision. Plus que pour un recrutement dans une grande entreprise, l’entretien est l’occasion pour le recruteur de découvrir votre personnalité et votre état d’esprit, et leur compatibilité avec la culture, et pour vous d’apprécier les valeurs portées par les jeunes fondateurs. La  start-up sans cravate tutoie, ignore la hiérarchie, cultive le mode projet, célèbre succès, anniversaires, arrivées et départs, après l’hyper stress vient le temps de relâcher la pression et de s’amuser au cours d’after work ou soirées festives. On aime ou n’on n’aime pas, renseignez-vous. La culture est souvent très marquée, mieux vaut valider que vous allez vous sentir bien, et même la défendre.
lecture connexe Secrets pour trouver et choisir le job qui vous réussit

Un salaire low cost
gagnant-gagnant

La start-up n’a pas moyens importants, elle n’offre pas de conditions  généreuses – pas de comité d’entreprise, de réduction pour le cinéma ou de chèques vacances –  ou un salaire au-niveau du marché. On n’entre pas dans une aventure pour une augmentation, au contraire il peut vous être proposé en compensation d’une baisse effective de salaire un paquet d’actions. Le fondateur apprécie cette approche qui est à ses yeux le signe de votre engagement à travailler dur. Les stock-options très virtuelles au départ deviennent un véritable jackpot si l’affaire réussit. Abonnez-vous maintenant en 2 clics

Etre autonome
et auto-suffisant

Votre nouveau boss ne vous offre pas  un environnement de travail qui vous cocoone. Pas de secrétaire, pas de services à votre disposition, pas de procédures… dans une start-up vous faites votre job mais aussi les tâches périphériques en amont ou en aval qui vous permettent de bien le faire, comme configurer un ordinateur, installer un logiciel, apprendre une nouvelle technique… dans un management horizontal qui privilégie le lien de proximité avec dirigeant et collègues. Si vous n’êtes pas très autonome voire auto-suffisant, votre place n’est pas dans une start-up.

Travailler 2 fois
35 heures par semaine

Les 35 heures sont peu adaptées aux jeunes entreprises qui exigent un investissement temps colossal pour faire décoller le business. Chaque collaborateur travaille comme un fou ou  un passionné. Cette implication qui s’instaure en général spontanément, parce que cela va de soi, est fédératrice et  enthousiasmante. En retour, vous pourrez profiter au maximum de la souplesse des horaires, pratiquer le télétravail depuis votre domicile, et vous occuper de votre famille, vous êtes jugé sur vos résultats, pas sur votre temps de présence au bureau.
Lecture connexe  Comment travailler dans une entreprise sans bureau

Stress et aventure,
sans garantie de lendemain

Tout peut changer à tout moment, le bureau où vous travaillez, le périmètre de vos responsabilités, le groupe au sein duquel vous collaborez, la stratégie de l’entreprise, les révisions succèdent aux améliorations, cela déstabilise et exige de la flexibilité. Tout le monde peut vous paraître cool et sans problème alors qu’ils sont arc-boutés sur leur job et stressent à mort.  Quel que soit votre âge, si vous goûtez la stabilité  ou  si vous avez charge de famille, passez votre chemin. En revanche foncez, si vous êtes prêt à prendre les risques d’une belle aventure. Abonnez-vous maintenant en 2 clics
Lecture recommandée   Changer d’emploi : comment vous rassurer avant de vous décider

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x