Publicité
Publicité

L’innovation de rupture vue par un expert (Interview exclusive)

Spécialiste du management de l’innovation. Jean Pascal Derumier découvre l’innovation, il y a plus de 10 ans, dans le métier d’animateur en innovation participative. Depuis il évolue au sein de direction Innovation et Recherche en appui des acteurs de l’Innovation Corporate. Après une carrière à la SNCF il créé C9consulting. Auteur de 3 livres « Managez par l’innovation » publié en 2011, « L’innovation de rupture » et « Les méthodes de l’innovation de rupture » publiés en octobre et novembre chez Eska. Interview exclusive de Jean Pascal Derumier par Stéphanie Diallo-Morin*.

Recevez les titres du mag
Gratuitement
dans votre boite mail.


Jean-Pascal, pourquoi cet ouvrage ?
C’est une longue réflexion en fait. Le point commun des méthodes d’innovation est d’aider à penser en «  dehors de la boite ». Et je me suis demandé : qu’est-ce que cette boite ? Qu’est-ce qu’il y a dedans ? Puis il y a la rencontre avec la théorie CK qui m’a permis de me re-questionner sur la pertinence des méthodes d’innovation et m’a donné des appuis concrets pour les requalifier.

PUBLICITE

Qu’est-ce que la théorie CK ?
Une théorie qui établit que l’innovation est un processus qui met en dialogue entre un concept et des connaissances. Piloter l’innovation revient à piloter l’exploration conjointe de nouveaux concepts et des nouvelles connaissances.

En finalité, avez-vous pu comprendre ce qu’il y a dans la boite ?
Nous sommes prisonniers de notre façon de voir le monde. La boite est constituée de mécanismes cognitifs à partir desquels nous entrons en relation avec le monde et les mécanismes culturels qui s’imposent à nous. Les uns étant indissociables des autres.

PUBLICITE

Peut-on dire que votre ouvrage donne la clef pour ouvrit la boite ?
Non, il n’y a pas de clef unique. Ce livre a plutôt la volonté de donner des repères aux managers, aux consultants et aux étudiants qui s’intéressent à l’innovation de rupture. Il les aide à prendre conscience des mécanismes qui nous emprisonnent tous, et les aide, du moins je l’espère à s’en affranchir.

Pourquoi avoir choisi d’écrire un livre sur l’innovation de rupture spécifiquement ?
Tout simplement parce que c’est le graal de l’innovation. On lui associe généralement un fort potentiel économique et je suis particulièrement intéressé par les défis qu’elle suscite. Elle est intéressante aussi parce qu’elle demande une transformation profonde des organisations qui la souhaitent. Il n’y a pas d’innovation de rupture possible sans accompagnement conjoint de l’évolution des organisations. Et ça c’est un réel défi !

Peut-on considéré votre livre comme un guide pratique à l’innovation de rupture ?
En quelque sorte oui. Parce que l’innovation de rupture est un processus d’apprentissage ouvert qui consiste justement à apprendre tout en faisant. Et le livre donne les clefs de ce processus qui sera d’autant plus facilité si l’organisation mobilise l’intelligence collective et si l’on met en place des espaces coopératifs.

La question qui tue : Pourquoi lire «  L’innovation de rupture » ?
J’ai pris appui sur énormément de sources différentes : sociologie, sciences de la cognition, témoignages d’innovateurs, pour écrire ce livre afin de la rendre riche , concret et facile à la lecture. Il va au-delà de la théorie, il est pratique et facilite la compréhension des mécanismes amenant à l’innovation de rupture.
Pour voir le blog de l’auteur 9consulting.fr

* Stéphanie Diallo-Morin, contributeur-expert de Cadre et Dirigeant Magazine, diplômée de sociologie,  socio-consultante, s’intéresse autant aux nouvelles manières de travailler qu’aux nouveaux lieux de travail.  Open innovation, thirdplaces, labs et même politiques publiques font partie de son vocabulaire quotidien d’investigation.

Gratuit : recevez les Newsletters

Stéphanie Diallo-Morin

Stéphanie Diallo-Morin

1 réaction

  1. Daniel C. Renson

    18 novembre 2015 à 16 h 11 min

    Interview exclusive? Oui mais, des concepts nouveaux avec des connaissances nouvelles … cela a toujours été de telle sorte … Par contre, ayant développé de nombreuses nouveautés et en charge de l’innovation, l’ouverture d’esprit absolue est indispensable. On en trouvera des articles sur mon site.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x