Publicité
Publicité

Jeune manager : les vicissitudes du métier

A priori accepter un poste de manager peut sembler une évidence, surtout si cela fait partie de vos aspirations ou de votre projet de carrière. Mais si vous vous en faites une idée attirante, si vous voyez seulement dans le manager celui qui dirige, commande et conquiert, vous risquez d’être déçu rapidement. La réalité est plus crue et compliquée. Avant de vous décider, mieux vaut réfléchir aux tenants et aux aboutissants d’une promotion qui vous valorise.

Assumer responsabilités
et impuissance

Si le manager recueille la gloire de la réussite de son service ou de sa BU, il  assume  également la responsabilité d’un échec. Et avant d’atteindre un but et d’obtenir un résultat, vous devez endurer le stress généré par la gestion d’un budget, le respect d’échéances, le surcroit de travail quand vous avez fait une erreur de choix ou d’orientation,  l’urgence à trouver un moyen pour calmer un client pointilleux ou un supérieur impatient ? La question essentielle : êtes-vous prêt à prendre et assumer au quotidien la responsabilité d’un service, d’une entité, ou d’une équipe… en éprouvant parfois une sorte d’impuissance à tout maîtriser mais en répondant seul des résultats ?
Lecture connexe  Un manager sommeille-t-il en vous ?

PUBLICITE

Gérez  des conflits et des états d’âme

Réfléchissez aussi à votre capacité à gérer et supporter les conflits inhérents à la toute fonction de manager, votre quotidien exige de concilier avec patience et détermination des points de vue opposés et des contradictions,  et de surmonter des situations paradoxales, dans tous les cas de répondre aux divers besoins des collaborateurs en les orientant vers l’excellence et en corrigeant leurs comportements. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec les situations d’évaluation, de mesure et de contrôle du collaborateur contre-performant avec une fermeté qui ne le décourage pas, si ne vous imaginez pas jouer le médiateur à l’occasion de querelles dans vos équipes, les responsabilités de manager ne sont pas faites pour vous.
Lecture connexe  Méthode Harvard : prendre plaisir aux conflits

Travailler avec et pour les autres

Par nature, le métier de manager implique de travailler pour les autres, avec les autres et parmi les autres. Si vous avez une personnalité introvertie ou si vous préférez vous concentrer sur votre action, vous ressentirez inconfort  ou déception en devenant manager. Assumer un rôle d’animateur et de moteur exige une grande confiance en soi, la tendance naturelle à aller vers les autres, à vous consacrer à eux  et à assumer une responsabilité à la fois individuelle et collective.

PUBLICITE

Appartenir à l’équipe de direction

Devenir manager peut affecter la façon dont les autres vous perçoivent, et dans tous les cas, cela vous amène à redéfinir vos relations avec vos collègues dont vous allez devenir le supérieur hiérarchique. Si vous prenez le rôle de manager, vous changez  vraiment  de carrière, et toutes les relations que vous avez eues vont être modifiées. Vous faites maintenant partie  de la direction de l’entreprise, en tous cas des membres de l’équipe de managers, et vous allez être regardé comme tel. Finies les confidences  et les critiques de la hiérarchie devant la machine à café,  vous ne serez plus accessibles à leurs yeux comme avant. Vous avez à redéfinir un type de relation  qui tient compte de votre passé relationnel avec eux et compatible avec vos nouvelles responsabilités.
Lecture connexe Citations célèbres sur le management

Donner l’exemple
et ne pas être aimé

A partir du moment où vous êtes manager, vous ne pouvez pas être copain avec les membres de votre équipe, car vous devez vous projeter  davantage du côté de la direction. Vous n’êtes pas payé pour être sympa ou faire plaisir, encore moins pour avoir une connivence avec vos troupes. Vous  devez donner l’exemple, organiser, donner du sens, motiver et contrôler. Le management par l’exemplarité, aide les équipes à grandir et tolère seulement des relations de sympathie avec des limites et une forme d’uniformité pour ne pas faire de jaloux.

Etes-vous prêt tout simplement ?

A prendre à coeur votre nouveau job, à investir des heures et des heures dans des tâches pas toujours gratifiantes, à affronter de nouveaux stress, à être disponible pour de longues journées, voire des soirées, des moments d’inquiétudes qui  peuvent miner votre sérénité, ou encore à des déplacements fatigants qui peuvent affecter votre vie familiale et personnelle ?
Réfléchissez bien à toutes ces réalités du métier, prenez le temps de répondre à ces interrogations, peser avantages et inconvénients de la position de manager, ainsi vous prendrez la bonne décision pour vous… et aussi pour les autres.
Lecture recommandée  Erreurs à éviter lorsque vous commencez dans un nouvel emploi

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x