Publicité
Publicité

6 habitudes du chef qui sait écouter

*** 3 mn à lire *** On se représente souvent le grand chef comme un orateur qui captive son audience et motive une armée de collaborateurs. Pourtant avant d’être un grand orateur, le vrai chef sait écouter. Pour amener une équipe dans une direction précise, vous avez besoin de comprendre les pensées et ressentis, les désirs et projets de chacun, que seule votre capacité de grande écoute vous fera découvrir. 6 habitudes du chef qui sait écouter.

Pratiquer la pleine
conscience

En tant que patron vous devez être présent, vous montrer bon orateur et surtout excellent auditeur. Cela signifie ne pas regarder votre téléphone portable pour répondre à un message ou vérifier un courrier électronique, tout en engageant une conversation avec un collaborateur. Si vous êtes vraiment attentif, vous êtes dans le l’instant présent, concentré sur ce qu’il vous dit, tout en évitant la tendance naturelle que nous avons tous de juger, prédire et jauger. Être un auditeur performant signifie  chasser toute distraction  venant de vos propres pensées. Ecoutez ce qu’il vous dit sans ressasser ce que vous voulez lui dire, lui montrer que vous vous consacrez pleinement à ce qu’il est entrain d’exprimer. Pratiquer la pleine conscience c’est porter votre attention à ce qui se passe, avec une ouverture maximale et un désengagement des tendances à juger.

PUBLICITE

Réfléchir avant
de répondre

Afin d’éviter les silences et les lacunes gênantes dans la conversation, vous pouvez être tenté de formuler une réponse alors qu’il est encore entrain de parler. Pratiquer l’écoute efficace est la condition d’une réponse pertinente, car vous serez sûr dans l’élaboration de votre réponse de ne pas avoir manqué quelque chose d’important dans ses propos.  Plutôt que de vous précipiter,  prenez le temps de réfléchir pour considérer consciencieusement ses propos, et ce temps de recul vous permettra de rassembler vos pensées, de les trier et d’affiner ce que à votre tour vous voulez lui dire.
Lecture associée  Ecouter plus pour motiver mieux

Paraphraser ce qu’on vient
de vous dire

Pour vous assurer d’avoir correctement compris les informations transmises par votre interlocuteur, habituez vous à  l’écoute réfléchie et à paraphraser ce qu’il a été dit. Vous lui offrez ainsi l’occasion de vous confirmer que cela est bien ce qu’il a voulu vous dire, ou au contraire de corriger et de reformuler ses propos. Dans tous les cas, en agissant ainsi vous lui démontrez que vous l’écoutez vraiment, que vous êtes vraiment déterminé à  le comprendre, et chassez entre vous toute possibilité de malentendus.

PUBLICITE

Businesswoman using mobile phone, close-up

Chasser les idées préconçues

Combien de fois êtes vous déjà allé à une réunion avec à l’esprit une idée bien arrêtée de ce qui va se passer ou être dit, peut-être parce que vous avez déjà eu une telle conversation avec ce collaborateur, et que vous ne lui avez peut-être pas donné l’opportunité de s’exprimer librement. Entrez dans cet échange avec un authentique désir de comprendre, loin de toute idée préconçue ou de jugement tout fait, sur ce qu’il a fait ou va dire. Vous pensez souvent à tort que vous le comprenez, mais souvent votre comportement engendre chez lui la même réaction. Comme tout chef qui sait écouter vous devez vous armer d’une grande humilité, accepter votre ignorance ce qu’il pense a priori. Votre souplesse revient à vous couler dans une posture de curiosité et d’ouverture pour véritablement entendre ce que l’autre a à vous dire.
Lecture associée  Votre pire erreur de management : écouter !

Résister à l’envie d’interrompre

L’écoute et le silence sont souvent difficiles et inconfortables, car vous devez entendre des affirmations avec lesquelles vous n’êtes pas d’accord, et pour éviter ce  malaise vous êtes de vous défendre ou de donner encore une fois votre point de vue sur la question. Résister à l’envie d’interrompre est une compétence essentielle du chef en phase avec son équipe.
Lecture associée  La puissance des mots pour bien manager vos collaborateurs

Veiller à votre langage corporel

La façon dont vous vous tenez pendant l’échange exprime le degré de votre engagement dans la conversation. Votre écoute active consiste à vous pencher légèrement vers l’avant, à regarder dans les yeux celui qui s’exprime, et à lui montrer régulièrement votre intérêt par votre mimique. Votre corps parle autant que vos mots, et ne doit pas devenir une barrière physique, par exemple en croisant vos bras, en fuyant le regard de l’autre ou couvrant votre visage de vos mains.
lecture associée  Repères simples pour être un leader super confiant

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x